Quels sont les effets du froid sur notre santé ? Le vrai du faux avec Vincent Valinducq

par Sabine BOUCHOUL | Chronique "Bonjour ! La Matinale TF1" : Vincent VALINDUCQ
Publié le 8 janvier 2024 à 6h54, mis à jour le 8 janvier 2024 à 11h37

Source : Bonjour !

Une vague de froid s'abat sur la France depuis ce lundi 8 janvier.
– 1°C à Paris, -2°C à Reims et à peine 6°C à Marseille... les températures n'incitent pas à sortir de chez soi.
Ce froid glacial a-t-il des effets sur notre santé ? On en parle avec notre expert santé, Vincent Valinducq, dans la première de "Bonjour ! La Matinale TF1".

Une vague de froid polaire s'abat actuellement sur l'Hexagone. Les températures ont chuté et les maladies de l'hiver sont en augmentation. Cependant, saviez-vous que ce n'est pas le froid, à lui tout seul, qui nous rend malades ? Et non, c'est plutôt une combinaison de facteur. D'une part, les virus circulent de plus en plus et on est plus exposé à la grippe, à la rhinopharyngite ou encore au Covid-19. On a aussi plus tendance à se calfeutrer à l'intérieur. Cependant, dans la chaleur du bureau ou de la maison, les virus se transmettent plus facilement, surtout si on oublie d'aérer. 

Défenses immunitaires réduites, risques de crise cardiaque...

Vincent Valinducq explique que le froid et l'air sec ne font pas bon ménage, car ils attaquent le mucus nasal et diminuent les défenses immunitaires locales. Résultat, notre corps est plus fragile, d'où l'augmentation des infections par le nez !

Par ailleurs, le froid peut être très problématique pour les personnes qui souffrent de problèmes respiratoires ou cardiovasculaires. L'air froid peut, par exemple, provoquer des crises d'asthme en pénétrant dans les poumons, mais aussi déclencher des crises cardiaques chez les sujets fragiles du cœur. 

Comment se protéger du froid ?

On écoute les conseils (ou plutôt les injonctions) de nos mamans lorsqu'on était petits. On se rappelle qu'elles nous ordonnaient de nous couvrir, de mettre une écharpe et de ne pas oublier le bonnet ! Or les mamans n'ont jamais tort.  Vincent Valinducq rappelle que les mains, la tête, le cou et les pieds sont les parties du corps qui perdent la chaleur en premier. Donc, on investit dans des gants, des chaussettes et un cache-nez pour se prémunir du froid polaire. On n'oublie pas de mettre de la crème hydratante pour protéger la peau, particulièrement agressée par le froid et le vent. 

Enfin, on évite de boire de l'alcool. Selon certaines croyances populaires, cette pratique permettrait d'augmenter la sensation de chaleur. Oui, mais cet effet s'estompe très rapidement. En effet, l'alcool est un vasodilatateur, il dilate les vaisseaux sanguins. Cela que le coup de chaud n'est qu'éphémère et qu'au final, vous aurez même l'impression d'avoir plus froid.

La technique de l'oignon : l'astuce pour lutter contre le froid

Cette technique consiste à superposer les couches de vêtements. On part du postulat selon lequel trois couches fines permettent d'avoir moins froid qu'un gros pull. Pourquoi ? Parce que chaque couche agit comme un isolant thermique qui va empêcher de passer le froid. En plus, vous pourrez composer avec les changements de températures au cours de la journée ou retirer une couche si jamais le chauffage est trop fort au bureau ! 

La chronique de Vincent Valinducq est à retrouver dans la vidéo en tête de cet article. 


Sabine BOUCHOUL | Chronique "Bonjour ! La Matinale TF1" : Vincent VALINDUCQ

Tout
TF1 Info