Le paracétamol est le médicament star de nos pharmacies et de nos maisons.
Consommé de manière trop fréquente, il peut s'avérer dangereux.
Dans Bonjour ! la Matinale TF1, le docteur Vincent Valinducq nous dit tout sur le médicament préféré des Français.

Il aide à soulager nos douleurs, telles que les maux de tête, les états grippaux ou les règles douloureuses et il permet de faire chuter la fièvre. C’est l’antalgique le plus connu et le plus consommé en France. C’est le paracétamol. Si son mécanisme d’action n’est pas encore bien compris, en revanche, il agit très rapidement, si bien que c’est un réflexe de prendre un comprimé pour diminuer des symptômes. Mais le paracétamol peut causer des dommages à notre organisme, surtout en cas de surdosage. Le docteur Vincent Valinducq nous alerte sur les risques dans Bonjour ! La Matinale de TF1. 

Un médicament facile d’accès

Inutile d’avoir une ordonnance pour se procurer du paracétamol. Ce médicament est facilement accessible en pharmacie et il est d’usage de prendre un comprimé pour faire diminuer certaines douleurs modérées. Pourtant, le paracétamol reste un médicament et en abuser peut causer des lésions sur les organes. C’est, d’ailleurs, la première cause médicamenteuse de greffe de foie. En automédication, il est recommandé de ne pas dépasser la dose de 1 gramme 3 fois par jour et de respecter un intervalle de quatre heures entre deux prises.

Vendu sous différentes formes, le paracétamol agit de manière variée sur la gestion de la douleur. En effet, un comprimé effervescent va agir plus rapidement puisqu’il déploie ses effets en une quinzaine de minutes. Celui-ci se désintègre dans le verre d’eau et va être directement ingéré par notre organisme. Les gélules et comprimés agissent, eux, en une heure. 

Un médicament caché

On ne le sait pas toujours, mais le paracétamol est présent dans d’autres médicaments. En effet, on le retrouve dans certains antalgiques, mais aussi dans certains traitements disponibles sans ordonnance pour soigner le rhume. Aussi, prendre ces médicaments en automédication et compléter avec des comprimés de paracétamol peuvent mener à un surdosage. Il est toutefois possible d’en prendre, mais uniquement des comprimés de 500 mg pour ne pas dépasser la dose d'un gramme par prise. 

Les risques du surdosage de paracétamol méconnus

Il est le réflexe numéro un pour traiter une douleur. Selon un sondage, 90 % a déjà pris du paracétamol dans les 12 derniers mois, en automédication. Pourtant, le surdosage peut provoquer de graves lésions pour le foie. Or, selon l’Observatoire français des médicaments antalgiques, seuls 54 % des Français connaîtraient les risques liés au surdosage de paracétamol.

L’abus du médicament préféré des Français est la première cause d’insuffisance hépatique aiguë pouvant conduire à des greffes du foie et le deuxième médicament à l’origine des appels au centre antipoison de Paris, selon le Parisien. En cas de doute, il est donc primordial de demander des précisions auprès de son pharmacien.  


Sabine BOUCHOUL | Chronique : Vincent VALINDUCQ

Tout
TF1 Info