Les intoxications accidentelles sont la deuxième cause d'accidents de la vie quotidienne.
La plupart du temps, elles sont dues à l'ingestion de produits ménagers et de bricolage ou de médicaments.
Dans Bonjour ! La Matinale TF1, le docteur Vincent Valinducq nous explique la marche à suivre en cas d'intoxication.

Chaque année, on recense près de 6 000 intoxications accidentelles causées par l’ingestion de produits ménagers à la suite d’un reconditionnement. Lorsque ce genre d’accident se produit, il y a des signes à prendre en considération. Dans Bonjour ! La Matinale TF1, le docteur Vincent Valinducq nous explique comment réagir.

Les signes d’une intoxication accidentelle

L’une des indications à surveiller chez un patient victime d’une ingestion accidentelle, ce sont les troubles de la conscience. La personne aura, par exemple, tendance à être somnolente. Elle va également rencontrer des difficultés à respirer et elle tente de chercher de l’air. Autre signe à surveiller : les maux de taux et les troubles digestifs, comme des nausées et des vomissements. Enfin, une personne victime d’une intoxication accidentelle souffre de brûlures au niveau de la zone ORL. Dès lors, il va falloir essayer d’identifier le facteur qui a provoqué cette intoxication.

Quels sont les produits toxiques à surveiller ?

On n’y pense pas souvent, mais l’alcool ou le parfum sont souvent à l’origine des intoxications accidentelles. Il arrive aussi qu’un enfant avale par mégarde un médicament, or cela peut être toxique. Il y a aussi les produits ménagers. D’ailleurs, sur les emballages, il y a des logos qui alertent sur la dangerosité du produit, il faut ainsi prendre le temps d’identifier les marquages. Les berlingots de lessive sont aussi des produits toxiques qui sont souvent ingérés de manière accidentelle, notamment par les plus jeunes enfants. 

Ce qu’il ne faut absolument pas faire en cas d’intoxication

Le premier réflexe que l’on pourrait avoir, c’est de boire de l’eau. C’est une erreur, spécifiquement si l’on a ingéré du détergent par inadvertance, car en ajoutant le liquide, le produit va mousser dans l’organisme. De même, on ne donne pas de lait en cas d’intoxication accidentelle, parce que le lait est un produit gras qui augmente l’absorption du produit au niveau du système digestif. Enfin, on ne fait pas vomir une personne qui a avalé un produit toxique, car ça augmente le risque de brûlure dans la zone ORL.

Les bons gestes en cas d’intoxication accidentelle

Il est primordial de rester auprès de la victime. Si cette dernière est inconsciente, il faut appeler le 15 ou le 112 le plus rapidement possible. Mais s’il n’y a pas de signes visibles, il est conseillé de contacter le centre antipoison. Disponible tous les jours de la semaine et à tout moment de la journée et de la nuit, ces centres sont en mesure de vous orienter vers la meilleure marche à suivre.

Enfin, pour se prémunir contre ce genre d’accident, on évite le déconditionnement, c’est-à-dire le fait de transvaser un produit dans une autre bouteille. Les médicaments doivent être placés en hauteur et hors de portée des enfants.  


Sabine BOUCHOUL | Chronique : Vincent VALINDUCQ

Tout
TF1 Info