Le vélo est un moyen de déplacement de plus en plus utilisé.
Les bénéfices de faire du vélo sont nombreux : il permet de nous garder en mouvement, à maîtriser le diabète et il protège le cœur et les artères.
Le docteur Jean-Marc Sène nous met au défi de nous mettre en selle dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Depuis plusieurs années, maintenant, le vélo a pris une place importante dans nos vies et c’est une bonne chose. Beaucoup de Français sont devenus des adeptes du vélotaf, comprendre : enfourcher son vélo pour se rendre sur son lieu de travail. Et, c’est une bonne chose. En effet, faire du vélo est bénéfique pour notre santé comme nous l’explique le docteur Jean-Marc Sène dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Le vélo, un allié santé

Si vous n’êtes pas un très grand fan de salle de sport, mais que vous voulez pratiquer une activité physique, rien de plus simple : plutôt que de prendre la voiture ou les transports en commun pour aller travailler, on attrape un vélo pour se déplacer. Pédaler quelques minutes par jour permet de muscler et de gonfler le cœur et donc de le protéger, mais aussi d’ouvrir les artères et d’améliorer la fréquence cardiaque. Le vélo, à plus long terme, fait baisser le risque de maladie cardio-vasculaire comme les AVC. Les deux-roues sont aussi un allié santé pour nous aider à maîtriser le diabète ou les complications liées à cette pathologie.

En faisant du vélo, on stimule notre cerveau, on améliore notre concentration et notre mémoire. Enfin, d’après une vaste étude conduite par les chercheurs de l’université de Glasgow publiée dans le British Medical Journal, les personnes qui se rendent au travail à vélo ont 45 % moins de risque de développer un cancer et le risque de développer des troubles cardiovasculaires diminue jusqu’à 46 %. Que de bonnes raisons de "vélotafer".

Le vélo, un allié anti-pollution

C’est un moyen de transport 100 % écologique et propre. Lorsque l’on se déplace à vélo, on n’émet pas de gaz à effet de serre, pas de microparticules, bref, pas de pollution. De nombreuses études prouvent que faire du vélo est bénéfique pour l’environnement et plus particulièrement dans les milieux urbains. Selon une étude réalisée par Vernez Moudon en 2003, 46 % des trajets automobiles courts peuvent se faire à vélo. Or, d’après l’OMS, ces courts trajets (c’est-à-dire moins de 16 km), représentent 40 % des émissions de carbone des véhicules. En optant pour le vélo et en laissant la voiture au garage, on peut tous participer à faire baisser la pollution en ville.

Par ailleurs, il n’est pas nécessaire de faire des longs trajets : trente minutes de vélo par jour à allure modérée suffisent. Le docteur rappelle, par ailleurs, que "allure modérée" signifie que l’on est toujours capable de parler en pédalant. Et on rappelle que lorsque l’on pédale en ville, c’est avec un casque et sans écouteur et on respecte le Code de la route.


Sabine BOUCHOUL | Chronique : Jean-Marc SENE

Tout
TF1 Info