Trouver un médecin est une mission impossible ? Les mesures d’Emmanuel Macron expliquées par Benjamin Muller

par Sabine BOUCHOUL | Chronique Bonjour ! La Matinale TF1 : Benjamin MULLER
Publié le 17 janvier 2024 à 17h30, mis à jour le 18 janvier 2024 à 8h53

Source : Bonjour !

Il est de plus en plus difficile de décrocher un rendez-vous chez le médecin, que ce soit un spécialiste ou un généraliste.
Pour lutter contre les déserts médicaux et désengorger les urgences, Emmanuel Macron a fait une série d’annonces.
Benjamin Muller les décrypte dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Trouver un médecin aujourd’hui, en ville ou à la campagne, c’est mission quasi impossible. Le constat est accablant. Un rendez-vous chez un ophtalmologiste ou un dermatologiste peut prendre entre six mois et un an, rappelle Benjamin Muller dans Bonjour ! La Matinale TF1. Chercher un pédiatre quand l’on devient parents est aussi une épreuve et pour les futures mamans, il faut parfois faire jusqu’à 45 minutes de route pour trouver une clinique ou une maternité pour accoucher. 

Un médecin pour chaque Français

Pour lutter contre les déserts médicaux et faire en sorte que chaque Français puisse avoir accès à un médecin quand il en éprouve la nécessité, le président Emmanuel Macron a annoncé la régularisation des médecins étrangers qui travaillent en France et qui "parfois tiennent à bout de bras nos services de soin". D’après le chroniqueur, on parle de milliers de praticiens diplômés hors de l’Union Européenne travaillant au sein d’hôpitaux publics comme non titulaires. Conséquence injuste : ces praticiens ont des salaires inférieurs. Parmi les autres annonces faites par le président : une meilleure rémunération et une collaboration accrue entre les hôpitaux et les villes.  

Des annonces pour rien ?

Pour le chroniqueur, les annonces d’Emmanuel Macron sont nécessaires, mais il n’est pas certain qu’elles soient une réponse suffisante pour pallier le manque de médecins et le besoin de contacter un spécialiste en urgence. Même son de cloche de la part de Vincent Valinducq.  Si le docteur de la Matinale estime que la régularisation des médecins étrangers est une bonne chose "pour remettre à niveau les salaires" par rapport aux médecins français et va permettre un "appel d’air", en revanche, il n’a "rien senti de nouveau" dans les annonces du président de la République. 

Vincent Valinducq évoque par exemple le "Service d’accès aux soins", appelé aussi SAS dans le jargon médical. Ce système, déjà en place, permet à un patient d’avoir accès à un professionnel de santé à toute heure et à distance. Cela permet, sur le papier, de désengorger les urgences. Hélas, dans les faits, cela ne règle pas le problème, car le médecin n’a pas toujours de réponse à apporter aux patients et n’a, parfois, pas d’autres choix que de les diriger vers les Urgences.


Sabine BOUCHOUL | Chronique Bonjour ! La Matinale TF1 : Benjamin MULLER

Tout
TF1 Info