Covid-19 : la propagation fulgurante du variant Omicron

Pots entre collègues, cantine d'entreprise... Ce que préconise le gouvernement pour les repas au travail

M.G
Publié le 1 décembre 2021 à 11h33
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

RESTAURATION - En réponse à la dégradation de la situation épidémique en France, le gouvernement a élaboré un nouveau protocole pour encadrer les repas au sein des entreprises. Distanciation, élargissement des plages horaires, pots entre collègues... Que prévoit-il exactement ?

Rebelote. Après plusieurs mois d'accalmie sur le plan épidémique, la France est confrontée aux prémices d'une cinquième vague du Covid-19. Conséquence directe, le gouvernement a décidé d'un nouveau protocole sanitaire pour les repas en entreprise. LCI fait le point. 

En matière de restauration collective, "nous envisageons d'en revenir à une règle de deux mètres entre chaque personne à table, dès lors que le masque n'est pas porté", a indiqué jeudi dernier le ministère du Travail, à l'issue d'une réunion avec les partenaires sociaux. Lorsque la distanciation sociale ne peut être garantie, une paroi "fixe ou amovible" peut être utilisée. 

Jauges réduites, plages horaires élargies

Outre une jauge minimum de 4m², l'exécutif préconise aussi de mettre en place des roulements pour la pause déjeuner et des plages horaires élargies. Les espaces dédiés doivent être réaménagés de façon à "permettre le respect des gestes barrières" et la mise en place de sens de circulation. Ces mêmes locaux doivent également être régulièrement aérés et désinfectés.

Favoriser les repas individuels

En outre, l'offre de repas doit, elle aussi, être adaptée, notamment pour faciliter la possibilité de "manger seuls que ce soit dans leur bureau individuel, dans les locaux du restaurant d’entreprise ou dans ceux aménagés à cet effet dans les locaux de l’entreprise". Ainsi, selon le ministère du Travail, des "paniers repas préparés à l’avance" doivent être mis à disposition des employés. De même, "les offres alimentaires en vrac" vont momentanément disparaître. 

Lire aussi

Enfin, les moments de convivialité - pots, fêtes de fin d'année - ne sont dorénavant "plus recommandés". "S'ils sont tout de même organisés, ils doivent se faire dans le respect des gestes barrières, et notamment de la distance de deux mètres entre chaque personne lorsque le port du masque ne peut être assuré", a précisé l'exécutif. 

Une incitation négative qui décourage déjà de nombreuses structures. "On a un événement d’entreprise qui a été annulé : un apéro, que l’on n'a plus fait depuis deux ans. On tend l’oreille et on essaye de s’adapter", témoigne Benjamin Chalande, dirigeant de Lundi Matin.


M.G

Tout
TF1 Info