La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Variant anglais : inquiétudes et dépistage massif à Bagneux après la contamination d'une animatrice d'école

V. F
Publié le 8 janvier 2021 à 16h49
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L'essentiel

CLUSTER - A Bagneux (Hauts-de-Seine), une animatrice de l'école Henri Barbusse a été dépistée positive il y a deux semaines au variant venant de Grande-Bretagne. Une campagne de tests massifs sera organisée

Ce vendredi matin, au moment où les parents déposent les enfants à l'école Henri Barbusse de Bagneux, une certaine appréhension flotte dans l'air. Les familles viennent en effet d'apprendre qu'une animatrice a été contaminée par le virus variant venant de Grande-Bretagne. "On n'a pas trop le choix de les laisser, mais on fait confiance aux personnes qui les encadrent", temporise un père. 

Pour autant, l'inquiétude est palpable. Bien sûr, l'animatrice, détectée pendant les vacances de Noël, où elle travaillait au sein de l'école Maurice-Thorez, n'est pas retournée dans ces établissements à la rentrée. Elle a été placée à l'isolement et les autorités sanitaires ont retracé son parcours. Mais ce qui interroge, c'est qu'elle n'a pas voyagé au Royaume-Uni, ni fréquenté d'individu revenant de l'étranger.  

Les habitants invités à se faire tester

Comment a-t-elle été contaminée dans ce cas ? C'est la question que se posent les habitants de Bagneux, très nombreux à aller se faire dépister ce vendredi matin. "Cette personne, on ne sait pas encore comment elle l'a attrapé. Ce virus a l'air de contaminer plus de monde donc personne n'est à l'abri. C'est pour ça qu'on se fait dépister", confie ainsi une riveraine. 

Dès ce samedi, une campagne de tests massifs sera organisée en ville. Elle se poursuivra lundi et mardi prochain. À cette issue, chaque résultat positif sera analysé pour déterminer s'il s'agit ou non du virus anglais.

La maire (PCF) de Bagneux, Marie-Hélène Amiable, tente malgré tout de rassurer la population : "On peut accueillir beaucoup de personnes. Il y aura des équipes de l'Agence régionale de santé en nombre et j'invite prioritairement les familles et les enfants des écoles concernées à se faire tester", demande-t-elle. Ce vendredi, l'ensemble du personnel éducatif des sites concernés peut se faire dépister. Pour l'instant, dans la dizaine de cas contacts de l'animatrice, aucun n'est porteur du virus mutant mais plusieurs sont positifs au Covid.