Covid-19 : le défi de la vaccination

VIDÉO - Covid-19 : atteint d'une tumeur au cerveau, il voit son opération déprogrammée pour la troisième fois

M.G
Publié le 29 décembre 2021 à 13h03, mis à jour le 29 décembre 2021 à 13h24
JT Perso

Source : TF1 Info

TÉMOIGNAGE - À cause de la pression hospitalière liée au Covid-19, Tristan Raymond a vu son opération pour une tumeur au cerveau repoussée pour la troisième fois. Le jeune homme de 21 ans se confie sur LCI.

L'opération chirurgicale de Tristan Raymond, atteint d'une tumeur au cerveau, a récemment été repoussée. Et ce pour la troisième fois. Comme ce jeune homme, des milliers de Français souffrent des conséquences de la crise du Covid-19 sur l'hôpital et voient leurs soins déprogrammés. "Je ne suis en colère contre personne, mais contre la situation", explique le patient de 21 ans, sur le plateau de LCI. "Ce n’est pas simple de l'accepter."

Des lits saturés et des services fermés

Lucide, Tristan Raymond connaît la situation qui conduit à ce genre de déprogrammations. "Étant donné que les lits de réanimation sont complets [en raison du Covid-19], toutes les opérations qui vont nécessiter un passage dans ces services ne peuvent pas être effectuées, car il n'y a pas de place", décrit-il. Par ailleurs "beaucoup de blocs sont fermés ou manquent de personnel. À l'hôpital neurologique de Lyon par exemple, il n'y a qu'un tiers des blocs ouverts. On ne peut pas opérer des personnes qui ont des problèmes graves".

S'il ne "pense pas avoir de colère contre des personnes", le jeune homme appelle tout de même les personnes non-vaccinées contre le Covid-19 à recevoir leurs injections. "Il faut qu’elles réalisent les conséquences de leur choix", espère-t-il. Et de compléter : "Tous les non-vaccinés ne sont pas forcément 'anti-quelque chose'. "Beaucoup ont peur, ont des doutes, sont perdus. Mais il faut essayer de comprendre l’impact que cela a aujourd’hui sur la société française et sur les soins", met-il en avant. Tristan Raymond estime qu'il "peut se permettre d'attendre encore un peu" pour son opération, mais les déprogrammations font subir à certains des "pertes de chance réellement importantes".


M.G

Tout
TF1 Info