La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

VIDÉO - Covid-19 : isolement, masque, télétravail… tout ce qui change dès lundi

Léa Tintillier | L. Kebdani, F. Maillard
Publié le 2 janvier 2022 à 18h23, mis à jour le 3 janvier 2022 à 9h46
JT Perso

Source : JT 13h WE

MESURES SANITAIRES - C’est la rentrée pour de nombreux Français ce lundi. Télétravail, jauges, masque… voici ce qui change dès le 3 janvier 2022

Port du masque à partir de 6 ans, télétravail, gardes d'enfants, restauration... Une série de nouvelles mesures sanitaires entrent en vigueur à partir de lundi.

Télétravail obligatoire

Dès ce lundi donc, le travail reprend, mais certains d’entre vous resteront certainement à la maison. Le télétravail devient obligatoire au moins trois jours par semaine. Il est même conseillé aux salariés qui le peuvent d’aller jusqu’à quatre jours. Une sanction financière pourra même être appliquée pour les entreprises qui ne respectent pas la mesure. 

Lire aussi

"Moi, je fais déjà du télétravail deux jours par semaine, donc là trois jours, ça ne va pas changer grand-chose. Je pense que c’est plutôt une bonne mesure", affirme un jeune homme dans le reportage du 13 h de TF1 en tête de cet article. "Moi, je suis contre", tempère une femme. "Je trouve que c’est un isolement du salarié tout simplement. Je ne veux pas rester à la maison, car la différence entre la vie professionnelle et la vie personnelle, pour moi, c’est très important", explique-t-elle. 

Nouvelles règles d'isolement

Les règles d'isolement sont désormais identiques quel que soit le variant. 

Avec un schéma vaccinal complet, les testés positifs devront s'isoler pendant sept jours, sans test à l'issue de cette période. Leur isolement pourra être levé plus tôt, au bout de cinq jours, après un test antigénique ou PCR négatif et à condition de n'avoir aucun signe clinique d'infection depuis 48 heures.

Sans schéma vaccinal complet, les positifs s'isoleront pendant dix jours, mais pourront sortir après sept jours, sous conditions : test négatif, pas de signes cliniques depuis 48 heures.

Pour les cas contacts, il n'y a plus de quarantaine si le schéma vaccinal est complet. Mais ces personnes devront respecter strictement les gestes barrières (masque en intérieur et extérieur, télétravail si possible, contacts limités). Un test PCR ou antigénique devra être réalisé le jour où l'on apprend que l'on est cas contact. Puis il faudra procéder à J+2 et J+4 à des autotests " fournis gratuitement en pharmacie sur présentation du premier dépistage.

Les cas contacts sans schéma vaccinal complet s'isoleront sept jours et ne pourront sortir qu'avec un test antigénique ou PCR négatif. 

Alimentation dans les lieux publics

Du changement vous attend aussi côté loisirs, pendant au moins trois semaines. Il sera interdit de consommer debout dans les bars et les cafés. Interdiction également de manger au cinéma, au théâtre ou encore dans les transports. "Je préfère être en sécurité et ne pas manger et contaminer des gens qui sont juste à côté de moi", déclare une jeune femme. 

Retour des jauges

Les jauges feront aussi leur réapparition dans votre quotidien. Les rassemblements seront limités à 5000 personnes à l’extérieur. Ce ne sera pas plus de 2000 personnes autorisées pour les concerts ou les spectacles à l’intérieur et il faudra rester assis. 

Garde d'enfants

Les assistantes maternelles exerçant à leur domicile ou en maison d'assistants maternels pourront, à partir de lundi, "accueillir jusqu'à six enfants simultanément" au lieu de quatre maximums habituellement, selon un décret publié samedi.

Port du masque dès six ans

Le port du masque, lui aussi, évolue. Dès demain, il concernera tous les Français dès l’âge de six ans contre onze jusqu’ici, et ce, jusqu'au 23 janvier inclus. Ils devront le garder à l’extérieur dans les communes où les adultes doivent le mettre mais également au cinéma, dans les magasins ou encore dans les transports. "Je trouve que c’est mieux parce que là, il y a trop de cas et je pense que ça les protège mieux", témoigne une mère de famille. "Ils les ont déjà depuis longtemps à l’école donc c’est toujours un peu compliqué pour eux de rajouter encore cette contrainte supplémentaire", affirme un père. 

Lire aussi
Lire aussi

La rentrée scolaire est, quant à elle, maintenue pour les enfants. Cependant, dès l’apparition d’un cas positif dans une classe, tous les élèves devront faire trois tests en quatre jours pour rester à l'école, a dévoilé Jean-Michel Blanquer au Parisien

Lire aussi

Concrètement, dès l'apparition d'un cas positif dans une classe, les élèves cas contacts devront faire un test antigénique ou PCR avant un retour sur présentation d'un résultat négatif. Mais désormais, quand la famille fera le premier test en pharmacie, elle recevra deux autotests gratuits à effectuer à J + 2 et à J + 4. Les parents devront attester par écrit que les tests ont bien été accomplis. De plus, en cas d’absence d’un professeur, ses élèves ne pourront plus être répartis dans d’autres classes. Ce sera par conséquent aux parents de trouver une solution pour les faire garder. 


Léa Tintillier | L. Kebdani, F. Maillard

Tout
TF1 Info