Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : faut-il vacciner les enfants âgés de 5 à 11 en France ?

La rédaction de TF1/LCI
Publié le 21 octobre 2021 à 11h22
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

NOUVELLE ETAPE - 49,5 millions de Français sont aujourd'hui vaccinés, mais ce n'est pas encore le cas des enfants de 5-11 ans. Dès lors, et tandis que les États-Unis se préparent à franchir le pas, se pose la question d'une telle disposition en France.

Alors que les États-Unis se préparent à vacciner les enfants âgés de 5 à 11 ans, la France s'y mettra-t-elle à son tour ? Pour cette classe d'âge, Pfizer a divisé par trois le dosage du vaccin. Suffisant, assure le laboratoire pour assurer une réponse immunitaire comparable à celle des 16-25 ans. 

Mais le bât pourrait blesser au regard de l'échantillon de 2200 enfants sur lequel Pfizer a réalisé son essai. "Les premières données que l'on a paraissent être de bonne qualité, mais l'effectif de patients n'est pas suffisant pour dépister un effet indésirable rare", précise pour le 20H de TF1, dans la vidéo en tête de cet article, le Pr Robert Cohen, pédiatre et infectiologue à l'hôpital intercommunal de Créteil (Val-de-Marne).

L'autre question à se poser est celle de l'utilité du vaccin chez les plus jeunes. Les cinq millions d'enfants que comptent la France y développent entre 5 et 10 fois moins de formes graves du Covid-19 que les jeunes Américains. L'urgence n'est donc pas la même, mais l'intérêt n'est pas nul pour autant.

"L'objectif de vacciner plus largement, et notamment les enfants, est d'apporter cette immunité de groupe qui, aujourd'hui, semble de plus en plus difficile à atteindre parce qu'on se rend compte qu'il faut probablement vacciner au moins 90% de la population", analyse le Dr Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine).

Les États-Unis sont fin prêts à vacciner les 5-11 ans

L'agence européenne du médicament ne devrait pas se prononcer avant la mi-novembre sur l'étude Pfizer. La France décidera dans la foulée d'une éventuelle vaccination des 5-11 ans.

Aux États-Unis, la Haute autorité de santé ne se prononcera que le mardi 26 octobre sur la vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans, mais la Maison-Blanche n'a pas attendu ce feu vert pour se préparer, annonçant que le pays "sera prêt à commencer les injections dans les jours qui suivront une recommandation finale".

Lire aussi

Administrateur de la Santé publique à la Maison Blanche, le Dr Vivek Murthy a même détaillé le procédé que les autorités prévoient d'appliquer : "Nous travaillerons avec les écoles pour qu'elles envoient des courriers aux parents, nous associerons les médecins et les centres de santé."

Dès la première semaine, 15 millions de doses seront expédiés à travers tous les pays. Les 28 millions d'enfants éligibles devraient être complètement vaccinés pour Noël.


La rédaction de TF1/LCI

Tout
TF1 Info