Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : les centres de vaccination vont-ils ouvrir tous les week-ends ?

Léa LUCAS
Publié le 8 mars 2021 à 10h22, mis à jour le 9 mars 2021 à 9h14
JT Perso

Source : TF1 Info

INJECTION - Des centres de vaccination éphémères ont ouvert en France ce week-end. Le gouvernement avait annoncé jeudi vouloir donner un coup d'accélérateur à la campagne vaccinale, notamment dans les 23 départements placés en "surveillance renforcée".

La vaccination a connu une accélération sans précédent ces trois derniers jours avec 585.000 personnes vaccinées depuis vendredi, selon le Premier ministre Jean Castex. De nombreux pompiers et autres soignants ont été mobilisés pour administrer les doses supplémentaires allouées à ces départements prioritaires. "Il y a aussi des libéraux, d'autres professions des services communaux qui se sont mobilisés pour la logistique, pour les infrastructures", détaille le Colonel Grégory Allione, directeur départemental des Sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône, à TF1. "Le centre sera ouvert début avril (pour l'administration de la seconde injection, ndlr)", poursuit-il. "Par contre, je suis en train de passer la consigne pour que nous ne démontions pas ce soir. Nous souhaitons renouveler le week-end prochain."

En effet, face à la situation sanitaire toujours très tendue liée au Covid-19 et des variants, ces opérations massives de vaccination dans les départements où le virus circule activement pourraient se poursuivre dans les week-ends à venir.

Les centres ouvriront les week-ends selon les besoins

Pérenniser ces centres de vaccinations les week-ends est envisageable à condition de disposer d'une quantité de vaccins suffisante, prévient le gouvernement. "Lorsqu'il y a suffisamment de vaccins pour justifier d'ouvrir des centres le week-end, nous le faisons, affirme Olivier Véran. Mais, "si tous les vaccins sont écoulés pendant la semaine, on ne va pas demander à des gens d'ouvrir le week-end pour rien." 

Dans les prochaines semaines, l'arrivée des vaccins en France devrait s'accélérer. En effet, près de 10 millions de doses de vaccins sont attendues en mars, soit le double des doses reçues en février. "A chaque fois qu'un vaccin est disponible sur le territoire, il faut qu'un Français soit vacciné", a affirmé le ministre de la Santé. "Les livraisons de vaccins augmentent dans notre pays et vont encore augmenter, rappelle-t-il. Cela nécessite d'augmenter le nombre de centres (...) et de créer à certains endroits des centres plus ou moins pérennes, éphémères." C'est pourquoi l'exécutif ne s'interdit pas de relancer une campagne de vaccination les week-ends "prochainement", afin d'atteindre les 4 millions de personnes vaccinées à la mi-mars, confie à TF1/LCI une source à l'Élysée.

Centres de vaccination : Olivier Véran et Gérald Darmanin à TourcoingSource : TF1 Info
JT Perso

À l'inverse de grands "vaccinodromes", ce type de centres permet une plus grande proximité avec le public et offre de la flexibilité aux collectivités. "Nous avons fait le choix en France de ne pas avoir 40 centres géants, mais plus d'un millier de centres pour que les gens n'aient pas à faire trop de route", affirme le ministre de la Santé.

En Île-de-France, plus de 100 centres ont été ouverts ce week-end pour écouler plus de 50.000 doses. Le Pas-de-Calais a aussi ouvert de nouveaux sites, avec plus de 10.000 doses à administrer. Quatre hôpitaux militaires ont également été réquisitionnés à Metz, Toulon, Saint-Mandé (Val-de-Marne) et Villenave-d'Ornon (Gironde). La priorité était réservée, avec ou sans rendez-vous, aux plus de 75 ans, plus susceptibles de développer des formes graves de la maladie.


Léa LUCAS

Tout
TF1 Info