La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Emmanuel Macron détaillera vendredi "les perspectives" du déconfinement dans la presse régionale

La rédaction de LCI
Publié le 29 avril 2021 à 6h43, mis à jour le 30 avril 2021 à 19h24
JT Perso

Source : TF1 Info

ALLOCUTION - En sortant du Conseil des ministres ce mercredi, Jean Castex a annoncé qu'Emmanuel Macron prendrait la parole vendredi pour détailler "les perspectives" de "sortie progressive" du déconfinement.

Les contours du calendrier du déconfinement, déjà esquissé par le gouvernement, vont se préciser. À l'issue du conseil des ministres, Jean Castex a annoncé qu'Emmanuel Macron présentera vendredi "les perspectives" de sortie des mesures de restrictions imposées contre le Covid-19. Elles le seront dans un entretien publié vendredi matin par la presse quotidienne régionale, a-t-on appris mercredi soir auprès de plusieurs médias régionaux. Le chef de l'État a choisi de s'exprimer dans ces quotidiens et non à l'occasion d'une allocution télévisée comme il l'a fait à plusieurs reprises depuis le début de la crise.

Alors qu'Emmanuel Macron avait évoqué lundi plusieurs pistes de déconfinement pour les semaines à venir, en soulignant que la levée des restrictions se ferait "tout doucement", notamment pour les restaurants ou les lieux culturels, Jean Castex a de nouveau insisté sur le caractère progressif de la sortie des restrictions sanitaires. Elle se fera "à mesure que la campagne de vaccination se déploie". 

Une situation encourageante selon le gouvernement, malgré un niveau de circulation du virus toujours élevé

Malgré la fin, dans quelques jours, d'un confinement du pays qui aura duré quatre semaines, la situation épidémique est toujours préoccupante, bien qu'elle "continue de s'améliorer à un rythme régulier", selon Jean Castex. "Le nombre de cas quotidiens est passé en moyenne hebdomadaire de 38.000 cas au plus haut de cette troisième vague à 26.200 très précisément sur les sept derniers jours", a-t-il détaillé avant d'indiquer que le taux de reproduction (R) du virus, indicateur-clé correspondant au nombre de personnes infectées pour un seul malade, a baissé à 0,89 mardi. "Cela veut dire que le niveau de circulation reste élevé" mais que "nous voyons une tendance à la baisse, qui est plus lente qu'en novembre" et dont l'impact sur les hospitalisations "ne se traduit encore que très timidement dans l'évolution du nombre de malades en réanimation", a-t-il résumé.

En parallèle, la campagne de vaccination "avance à un très bon rythme avec 469.000 personnes vaccinées sur la seule journée d'hier", a indiqué Jean Castex, qui assure que l'objectif d'atteindre des 15 millions de personnes primo-vaccinées d'ici la fin de cette semaine et les 20 millions à la mi-mai "est tout à fait à notre portée". "60% des personnes ayant plus de 60 ans auront été vaccinées en première injection" mercredi soir, a-t-il précisé.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info