La France face à une 3e vague d'ampleur

Covid-19 en Alsace : pas de vague mais des soignants dans la crainte de revivre une situation extrême

Publié le 20 octobre 2020 à 13h11, mis à jour le 20 octobre 2020 à 14h41
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

À Sélestat (Bas-Rhin), il y a peu d'admission de patients Covid dans les services d'urgence. Alors qu'il n'y a pas encore de deuxième vague réellement constatée dans la région, les soignants restent attentifs.

À Lyon, on constate un début de saturation des hôpitaux et la situation continue à s'aggraver en Île-de-France. Ce qui n'est pas encore le cas en Alsace même si le taux d'incidence a doublé depuis dix jours. Épuisés, les soignants alsaciens n'ont pas envie de revivre la même situation qu'au printemps dernier. Avec des services de médecine déjà occupés par des malades de pathologie courante, il sera difficile de réaffecter le personnel ou encore de reporter les opérations et les prises en charge.

Encore marqués psychologiquement par la première vague, les soignants ne sont plus dans le même état d'esprit. Grâce à l'expérience acquise au plus fort de l'épidémie, l'intubation des patients n'est plus systématique. Ils sont désormais traités par ventilation non invasive ou par oxygénothérapie à haut débit. Ce qui permet de garder les patients moins longtemps en réanimation et de faire un turn-over plus rapide.

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 20/10/2020 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 20 octobre 2020 des reportages sur l'actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info