Covid-19 : la propagation fulgurante du variant Omicron

VIDÉO - Covid-19 en France : les chiffres du "raz-de marée" Omicron

TF1 | Reportage C. Diwo, F. Moncelle, C. Souhaut, C. Casanova, N. Mariel, C. Marchina
Publié le 30 décembre 2021 à 11h46
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

ÉPIDÉMIE - Les chiffres donnent le vertige. On compte actuellement plus d'un million de Français positifs au Covid-19.

Le virus circule vite, beaucoup trop vite. Les derniers chiffres de Santé Publique France, publiés mercredi soir, font état de 208.000 personnes testées positives en 24 heures. C’est quatre fois plus qu'il y a un mois.  

Devant le laboratoire que montre TF1 dans le reportage du 20H en tête de cet article, la file d'attente pour se faire dépister est interminable. Il faut plusieurs heures avant de pouvoir être testé. Et le risque que le test soit positif n'a jamais été aussi grand : chaque seconde, un peu plus de deux personnes sont contaminées en France à l'heure actuelle. "Sur 100 personnes que vous dépistez, 30% sont positives aujourd'hui au Covid. Dans ces 30%, il y a environ 60% de souche qui sont des Omicron", détaille François Blanchecotte, président du Syndicat des médecins biologistes.

Autre chiffre inquiétant : celui du taux d'incidence. En un mois, le nombre de personnes contaminées pour 100.000 habitants a plus que doublé au niveau national, comme le montre le graphique ci-dessous, et approche même les 2.000 à Paris.

Cette vague prend donc chaque jour un peu plus des allures de "raz-de-marée", terme employé mercredi après-midi par Olivier Véran lors d'une audition à l'Assemblée. "Plus d'un million de Français sont positifs actuellement au coronavirus" et "10% de la population française est cas contact", a alerté, la voix grave, le ministre de la Santé, devant la commission des Lois du Palais Bourbon. Personne n'est à l'abri, a-t-il assuré, adressant un message d'alerte aux non-vaccinés : "Il y a vraiment peu de chances que vous puissiez passer cette fois-ci entre les gouttes. La circulation du virus est trop forte et ceux qui sont les plus enclins à attraper le virus, les plus enclins à faire des formes symptomatiques et des formes graves sont les personnes qui ne sont pas vaccinées".

La vaccination reste la seule solution pour ne pas saturer les services de réanimation. Sachant qu’Omicron serait trois fois plus contagieux que le variant delta.


TF1 | Reportage C. Diwo, F. Moncelle, C. Souhaut, C. Casanova, N. Mariel, C. Marchina

Tout
TF1 Info