La France face à une 3e vague d'ampleur

Covid-19 en Île-de-France : une centaine de patients transférés cette semaine

Publié le 14 mars 2021 à 20h04, mis à jour le 15 mars 2021 à 0h46
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les transferts de patients permettront-ils d’éviter un reconfinement de l’Île-de-France ? Le gouvernement se raccroche à l'idée et annonce une centaine de déplacements de malades dans les jours qui viennent. Plusieurs opérations ont eu lieu ce dimanche.

Trois malades ont été déplacés ce dimanche, après trois autres samedi. Progressivement, les autorités poursuivent le désengorgement des hôpitaux d’Île-de-France. À la mi-journée, celui de Meaux a transféré un premier patient atteint du Covid par hélicoptère, et peu avant, deux autres par avion au départ d’Orly. Les conditions obligatoires pour permettre ces transferts, c'est l'état de santé des patients qui doit être stable pour ne pas se détériorer pendant le vol et l'accord donné par leur famille.

L’appareil, inspecté par le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a été aménagé et équipé de bouteilles d’oxygène. Depuis le début de l’année, il ne fait plus que des liaisons de ce type. Accompagnés chacun d’un médecin et d’un infirmier, ces patients sont arrivés à Nantes, et dans un CHU à Bordeaux, lui-même fortement mobilisé avec 90% des lits en réanimation déjà occupés.

À partir de lundi, six malades de la région parisienne partiront quotidiennement vers les hôpitaux des Pays-de-la-Loire, de l’Occitanie et de la Nouvelle-Aquitaine. Jeudi puis dimanche, un TGV médicalisé sera mobilisé pour amplifier le dispositif.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info