Covid-19 : la France face à la 7e vague

Covid-19 : le Finistère est le département le plus touché de France

Léa Tintillier | Reportage TF1 : Paul Géli, Médéric Pirckher
Publié le 23 mars 2022 à 17h16
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Avec 1560 cas de Covid pour 100.000 habitants, le Finistère est le département le plus touché de France en cette fin mars.
Dans une pharmacie de Landerneau, plus de 70% des tests PCR sont positifs.
Les professionnels de santé estiment que la levée des restrictions était prématurée.

Dans le Finistère, les files d’attente devant les pharmacies pour réaliser un test Covid font leur retour. Ce mercredi matin, à Landerneau, une étudiante est venue se faire tester. Cinq minutes plus tard, le résultat est sans appel. "Vous êtes positive", annonce le pharmacien. Aucun étonnement pour cette jeune Finistérienne. "Je ne suis pas vraiment surprise parce qu’autour de moi, je vois qu’il y a pas mal de cas", affirme-t-elle. 

Dans cette pharmacie, les tests se succèdent et plus de 70% d’entre eux sont positifs. "On a l’impression que cette année, ça explose. Pour le Finistère en tout cas, ça explose nettement. On a beaucoup plus de cas et on a quelques échos, apparemment dans les lycées, dans les maisons de retraite, c’est bien reparti", déclare Raoul Bernicot, pharmacien. 

La levée du port du masque prématurée ?

En effet, le Covid circule activement dans le département. Avec un taux d’incidence sur sept jours glissants de 1560 cas pour 100.000 habitants, il est le plus touché de France, selon les derniers chiffres communiqués ce 22 mars 2022 par l’ARS (Agence régionale de santé), sur la période du 13 au 19 mars. 

Et les départements voisins sont aussi touchés. Les Côtes-d’Armor ont un taux d’incidence de 1492 cas, l’Ille-et-Vilaine est à 1228 cas. Le Morbihan est, quant à lui, moins touché avec 1028 cas. Globalement, avec 1320 cas pour 100.000 habitants, la Bretagne est la région la plus touchée de France. La moyenne nationale est de 928 cas. 

Dans son cabinet médical, le docteur Erwan Silliau constate, lui aussi, la recrudescence de Covid. Pour ce praticien, la levée du port du masque était trop prématurée. "Pourquoi l’absence de masque dans la situation actuelle ? On se pose quand même quelques questions par rapport à ce qui s’est passé au préalable. On passe du tout au rien", déplore-t-il. Dans le département, certaines personnes pensent déjà à recevoir leur quatrième dose de vaccin. 

Lire aussi

Le nombre de nouveaux cas recensés mardi est de 180.777, contre 116.618 sept jours auparavant, selon Santé publique France. La moyenne sur sept jours, qui lisse les à-coups journaliers, s'élève à  98.928 cas, contre 69.249 cas en moyenne mardi dernier et 54.609 le précédent. Dans le même temps, le nombre de malades du Covid en soins critiques, indicateur très scruté, continue de décroître, avec 1.604 personnes dans les services de réanimation, contre 1.632 la veille et 1.783 mardi dernier. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 : Paul Géli, Médéric Pirckher

Tout
TF1 Info