La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

VIDÉO - Covid-19 : entrevoit-on vraiment la fin du tunnel en Europe ?

Caroline Bayle
Publié le 24 janvier 2022 à 16h43

Source : JT 13h Semaine

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé ce lundi que la fin de la phase aiguë de la pandémie était peut-être à portée de main dès cette année.
Depuis l'arrivée du variant Omicron, le nombre de contaminations est pourtant très élevé.
La journaliste santé de TF1 Caroline Bayle nous explique ce curieux paradoxe.

"Nous pouvons mettre fin à la phase aiguë de la pandémie cette année - nous pouvons mettre fin au Covid-19 en tant qu'urgence sanitaire mondiale", a déclaré ce lundi matin déclaré le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus. Une déclaration pour le moins surprenante quand on sait qu'en France, on compte en moyenne 400.000 contaminations par jour. 

En fait, explique la journaliste santé de TF1 Caroline Bayle dans la vidéo du 13H en tête de cet article, l'OMS se base sur les caractéristiques du variant Omicron, qui continue de flamber presque partout en Europe : c'est, comme on le sait désormais, le plus contagieux qu'on ait connu. L'OMS estime même que d'ici au mois de mars, 60% des Européens auront été contaminés, ce qui devrait apporter une certaine protection à l'arrivée du printemps. els températures plus élevées devraient alors apporter une péridoe d'accalmie.

Et puis, il y a la vaccination qui joue un rôle important puisqu'elle permet de faire considérablement baisser le nombre de formes graves du Covid. A ce jour, 67% des Européens sont complètement vaccinés, et 78% des Français.  

Pour autant, l'OMS reste prudente car il est vrai que ce virus nous a déjà réservé des surprises. L'émergence d'un nouveau variant est toujours possible, et surtout imprévisible, tout dépendant de la manière ont le virus viendrait à muter, ce qui est à chaque fois le fruit du hasard. On peut espérer que progressivement, il se transforme au fil du temps en virus saisonnier. Un peu comme cela s'était passé avec la grippe espagnole de 1918 dont le virus, le H1N1, circule encore aujourd'hui chaque hiver.


Caroline Bayle

Tout
TF1 Info