Le pass vaccinal, plus qu'un mauvais souvenir ?

Covid-19 : lever les restrictions, trop tôt en plein rebond des contaminations ?

TF1 | Reportage Caroline Bayle, Bruno Poizeuil
Publié le 14 mars 2022 à 11h30, mis à jour le 14 mars 2022 à 11h59
JT Perso

Source : JT 20h WE

Malgré une reprise des contaminations ces derniers jours, la levée des règles sanitaires a été maintenue.
Selon les spécialistes, il est temps d’apprendre à vivre avec ce virus.

Depuis quelques jours, plus de doute, les contaminations repartent bien à la hausse dans de nombreux départements, en particulier dans le nord du pays. Au niveau national, le taux d’incidence est même repassé au-dessus de 600 nouveaux cas pour 100.000 habitants.

En cause, la présence actuellement majoritaire d’un sous-variant d’Omicron, le BA.2, un peu plus contagieux. Mais aussi un relâchement des comportements et une moindre application des gestes barrières. 

Alors, retirer le masque et mettre au placard le pass vaccinal, comme c'est le cas depuis ce lundi 14 mars, peut-il provoquer  une nouvelle vague ? Pas forcément, car la situation n’a plus rien à voir avec celle du début de la pandémie. "La population française est aujourd'hui largement immunisée, que ce soit grâce à la vaccination ou à des infections antérieures, explique au micro de TF1 Florence Débarre, chercheuse au CNRS en biologie évolutive. L'effet d'une contamination sur une personne immunisée est donc très différent de ce qu'il pouvait être il y a deux ans." Deux années de pendant lesquels 30 à 40% des Français auraient déjà été infectés.

Côté vaccination, 83% ont effectué une dose de rappel. C’est ce qui a permis de diminuer les formes graves. D’ailleurs, le nombre de patients en soins critiques baisse jour après jour. Un effort collectif qu’il va  falloir poursuivre demain à travers des rappels de vaccin. 

Lire aussi

Pour l'infectiologue Anne-Claude Crémieux, "le message est simple : quand on est à risque de faire des formes sévères, il faut continuer à porter un masque dans les lieux clos où l'on rencontre beaucoup de gens. Et, pour continuer à être dans un pays qui se protège contre le coronavirus, la vaccination va continuer à jouer un rôle fondamental." 

Les personnes de plus de 80 ans, vaccinées il y a plus de trois mois, sont d'ores et déjà invitées à faire une quatrième dose pour se protéger.


TF1 | Reportage Caroline Bayle, Bruno Poizeuil

Tout
TF1 Info