La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

VIDÉO – Gérald Kierzek sur les masques : "Rassurez-vous, le coronavirus ne vous saute pas dessus dans la rue"

La rédaction de LCI
Publié le 31 décembre 2021 à 16h10
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

COVID-19 – Alors qu’une large partie de la France renoue avec l’obligation de porter le masque en extérieur, le médecin urgentiste Gérald Kierzek, consultant santé de TF1 et LCI, est intervenu sur le sujet ce vendredi sur le plateau du JT de 13H.

Depuis ce vendredi matin, il faut de nouveau sortir masquer dans de nombreux départements ou villes, comme en région parisienne ou à Lyon. Une mesure prise pour tenter de juguler le variant Omicron, qui fait exploser les contaminations au Covid-19. Mais "est-ce qu'on n'en fait pas un peu trop ?" avec elle, demande Jacques Legros au médecin urgentiste Gérald Kierzek sur le plateau du 13H de TF1, dans la vidéo en tête de cet article. 

Aux yeux du consultant santé de TF1 et LCI, cela fait effectivement "partie des mesures un peu incohérentes, ou en tout cas peu efficaces". En effet, poursuit-il, avec le recul dont nous disposons désormais sur l’épidémie, on sait que le coronavirus "se transmet en intérieur et pas à l'extérieur, dans des endroits clos qui sont peu ventilés. Et finalement, beaucoup d'études maintenant montrent que c'est à l'intérieur et pas à l'extérieur." Il en veut pour preuve une étude "assez marrante" effectuée sur des terrains de football, avec une analyse de 1247 matchs amateurs et professionnels. Comme le montre l’infographie ci-dessous, elle s’est conclue par 104 rencontres avec des joueurs infectés, et aucune transmission identifiée. 

Pourquoi ? Parce qu'il faut deux conditions pour pouvoir se contaminer, rappelle Gérald Kierzek : d’abord "une quantité de virus importante. Il faut être exposé à un inoculum viral, à une quantité de virus de particules importante. Et la deuxième condition, c'est qu'il faut un temps d'exposition, un temps de contact relativement important. Et ce n'est pas quand vous croisez quelqu'un dans la rue, par exemple, que vous avez ces deux conditions qui sont réunies."

Mais Omicron, souligne Jacques Legros, pourrait changer la donne puisqu'on sait qu'il se transmet plus facilement. "Vous avez raison, répond Gérald Kierzek, parce que ces études, elles datent d'il y a quelques mois, avant l'apparition du variant Omicron, qui est effectivement plus contagieux". Avec lui, "on pourrait imaginer que la contagiosité puisse se faire dans des endroits en extérieur, mais il faut quand même qu'il y ait une densité de population importante. Je pense à des marchés, par exemple, où il y aurait beaucoup de monde et la distance sociale, la distance de sécurité de 1 mètre ou 2, ne pourrait pas être respectée. Là, pourquoi pas, effectivement, le masque à l'extérieur aurait une utilité". Et le médecin urgentiste conclut : "Mais rassurez-vous, le coronavirus, il ne vous saute pas dessus en croisant quelqu'un dans la rue."


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info