La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Covid-19 : la carte des hôpitaux qui réactivent le plan blanc

T F1 | Reportage J. Devambez, J. Rieg-Boivin, L. Claudepierre.
Publié le 3 décembre 2021 à 10h45
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

REGAIN ÉPIDÉMIQUE - Le variant Omicron arrive alors que les hôpitaux français sont déjà sous tension. En conséquence, dans plusieurs villes, le plan blanc a de nouveau été déclenché. Le 20H de TF1 vous fait découvrir la carte des établissements concernés.

Pour la troisième fois depuis le début de l'épidémie, l'hôpital de Strasbourg se met en ordre de bataille, car la direction et les chefs de service ont décrété le plan blanc.

"On est en plein hiver, donc il y a des grippes, les personnes âgées sont malades. Et habituellement, on est très occupés. Là, on est obligés d'avoir près de la moitié de nos lits qui vont être consacrés" au Covid, détaille face à la caméra du 20H de TF1, dans la vidéo en tête de cet article, le Dr Frédéric de Blay, chef du service pneumologie de l'établissement.

Dans cet hôpital le nombre de patients Covid a doublé en deux semaines. Il atteint désormais le pic du mois de mai 2021, soit 74 malades dont 18 en réanimation. La procédure d'urgence va donc permettre de libérer des lits en déprogrammant des opérations non urgentes et en organisant des transferts de personnel d'un service à l'autre.

"Avec le manque d'effectifs, je ne suis pas sûre que le plan blanc va permettre de faire réapparaitre miraculeusement du personnel", nous indique toutefois Stella Zirnheld, infirmière au pôle de pathologies thoraciques.

Un tiers des hôpitaux pourraient en réalité être en plan blanc

Selon nos calculs, 25 hôpitaux ont déclenché le plan blanc ces derniers jours. Ils s'affichent sur la carte visible ci-dessous. Néanmoins, pour la Fédération hospitalière de France, beaucoup d'établissements n'auraient jamais désactivé le dispositif. 

"Il y a, aujourd'hui, un peu moins d'un tiers des hôpitaux dont on pense qu'ils sont encore en plan blanc. Certains parce qu'ils n'ont pas désactivé la procédure pour des raisons qui leur appartiennent ; d'autres l'ont réactivé parce qu'ils s'attendent à des situations de tension dans les prochains jours ou prochaines semaines", explique le président de la Fédération hospitalière de France, Frédéric Valletous.

TF1

En Île-de-France, si la situation est d'ores et déjà tendue malgré la densité d'établissements, le plan blanc n'est pas encore rétabli dans les hôpitaux parisiens. Mais certains, au sein du personnel soignant, le redoutent, car il est synonyme de moins de congés et de possibles rappels des effectifs sur leur temps de repos.

Lire aussi

"On sait qu'on va devoir sacrifier beaucoup de temps et donner beaucoup d'heures. On est prêts, mais on appréhende quand même un peu", nous détaille ainsi Gwenaëlle Belloq, aide-soignante francilienne.


T F1 | Reportage J. Devambez, J. Rieg-Boivin, L. Claudepierre.

Tout
TF1 Info