Covid-19 : le défi de la vaccination

3e dose de vaccin anti-Covid : la prise de rendez-vous commencera "fin août ou début septembre"

La rédaction de LCI
Publié le 12 août 2021 à 14h39
JT Perso

Source : TF1 Info

SENIORS - Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a annoncé à l'issue d'un Conseil de défense sanitaire et d'un Conseil des ministres mercredi que la "campagne de rappel" pour injecter une troisième dose débuterait mi-septembre pour les "populations à risque".

La troisième dose contre le Covid-19 avait déjà été évoquée par Emmanuel Macron, notamment dans une vidéo Tik Tok. Le porte-parole du gouvernement a officialisé l'annonce mercredi. La "campagne de rappel" pour les "populations à risque" devrait débuter mi-septembre.

À la suite de cette annonce, sur le marché de Mons-en-Barœul, dans le Nord, les avis sont mitigés, comme on peut le voir dans le reportage en tête d'article. "Moi, on peut m'en faire tous les ans, comme la grippe ! C'est impeccable", assure une dame, tandis qu'une autre est plus réticente : "Je ne sais pas, j'ai 85 ans et on a déjà été vacciné deux fois..."

Pour la troisième dose, la prise de rendez-vous commencera "dès la fin du mois d'août, début du mois de septembre", selon Gabriel Attal. La Haute autorité de santé (HAS) doit établir la liste des populations concernées. En ouvrant un conseil de défense sanitaire, le président avait cependant évoqué des "rappels de vaccination pour les personnes âgées de plus de 80 ans et particulièrement vulnérables"

Un "enjeu majeur" pour les Ehpad

Cette annonce a été saluée par les différents acteurs concernés par cette campagne. La Fédération hospitalière de France qui regroupe les Ehpad publics a déclaré que cette décision était "un soulagement pour les établissements médico-sociaux". "C'est un enjeu majeur puisque nous avons déjà eu des cas de clusters", a réagi de son côté Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa (Ehpad privés).

Si l'AD-PA, l'association qui regroupe des directeurs de maisons de retraite a, elle, reconnu que "la vaccination des personnes âgées vulnérables a fait ses preuves", son directeur adjoint, Eric Fregona a également évoqué la nécessité du lien social pour les seniors. Pour lui, cette troisième dose "doit s'accompagner de mesures de liberté" pour préserver la santé psychique des concernés.

La mise en place de cette campagne devrait commencer "dès que les livraisons seront possibles" pour Florence Arnaiz-Maumé, qui a assuré que les établissements se tenaient prêts depuis plusieurs semaines. Eric Fregona demande, lui, plus de moyens humains de la part des pouvoirs publics pour "répondre à cette exigence de la rentrée".

La Fédération nationale des associations de directeurs d'établissements et services pour personnes âgées a pour sa part dit attendre les recommandations de la HAS. "Nous remettrons sûrement en place la même logistique de vaccination que pour les deux premières doses", a cependant précisé Annabelle Vêques, sa directrice.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info