La France face à une 3e vague d'ampleur

Covid-19 : La Réunion contrainte de transférer des malades vers la métropole

Publié le 4 mars 2021 à 20h13, mis à jour le 4 mars 2021 à 23h53
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Quatre malades du Covid-19 en réanimation sont partis de La Réunion pour onze heures de vol ce jeudi soir. Quelles sont les raisons de cette évacuation aérienne en direction de la métropole ? Comment a-t-elle été préparée ?

Quelques heures avant le départ de ces patients covid, des vérifications ont été faites sur leur avion. Il s'agit d'un Boeing 787, habituellement destiné à des vols commerciaux. Celui-ci a dû être totalement reconfiguré afin d'isoler les malades pris en charge. Et pour cause, faire dix mille kilomètres jusqu'à Paris avec ces malades est un voyage particulièrement risqué. Pour éviter toute surprise, plusieurs centaines de kilos de matériels supplémentaires ont été chargés, ainsi que trente mille litres d'oxygène.

Pedro Do Monte, cadre de santé référent pour la zone océan Indien, rappelle que le caractère exceptionnel de cette évacuation réside dans le transport de patients covid sur une très longue distance. C'était l'ultime recours face à la tension hospitalière sur l'île. En effet, le CHU est débordé et la pression en réanimation y est bien trop forte.

Selon Lionel Calenge, directeur général du CHU de La Réunion, les taux d'occupation sur l'île avoisinent les 90% depuis plusieurs jours. Ainsi, du fait de la pression épidémiologique, cette opération était absolument indispensable. Par ailleurs, pour tenter de freiner le nombre de nouvelles contaminations et éviter que la tension hospitalière ne s'accentue davantage, le couvre-feu passera de 22h à 18h dès ce vendredi.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info