La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

VIDÉO - Covid-19 : le diagnostic de Gérald Kierzek sur la déferlante Omicron

La rédaction de LCI
Publié le 30 décembre 2021 à 15h39
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

FLAMBÉE ÉPIDÉMIQUE - Alors que les contaminations quotidiennes au Covid viennent de dépasser pour la première fois la barre des 200.000 cas en France, le médecin urgentiste Gérald Kierzek, consultant santé de TF1 et LCI, nous livre son analyse.

Doit-on s'affoler face aux chiffres vertigineux des contaminations au Covid de ces derniers jours ? Alors que quelques 208.000 cas quotidiens positifs ont été enregistrés mercredi soir, le médecin-urgentiste Gérald Kierzek, consultant santé de TF1 et LCI, est intervenu sur le plateau du 13H ce jeudi. Avec un ton rassurant. 

Ces plus de 200.000 contaminations en 24 heures, a-t-il souligné, c'est certes "un chiffre qui fait peur, qui ne cesse d'augmenter et qui est probablement sous-estimé parce que quand on cherche, on trouve : il y a plein de gens asymptomatiques qui ne font pas de test et sont probablement positifs". Mais, a-t-il poursuivi, "il ne faut pas confondre les chiffres des contaminations", en grande majorité des "cas bénins, voire sans symptômes, "avec la répercussion hospitalière", le nombre de patients contraints d'être hospitalisés. Il prend pour appuyer son argumentation la courbe des nouveaux cas et celle des hospitalisations au Royaume-Uni, où le variant Omicron a déferlé avant la France. Toutes deux sont totalement décorrélées, montrant un hôpital "qui reste sous tension, mais n'explose pas" contrairement à la courbe des contaminations.

Ce constat peut-il induire que le variant Omicron va nous mettre sur la voie de l'immunité collective tant espérée au début de la pandémie ? "Ça pourrait être la bonne nouvelle de ce variant Omicron et de cette fin d'année", affirme le consultant santé. "Je ne sais pas si elle sera collective, en tout cas l'immunité, c'est deux choses, poursuit-il : l'immunité après le vaccin et celle après une infection". Et les nouvelles venues d'Afrique du Sud sont positives sur ce point, relève le médecin urgentiste : dans ce pays  berceau du variant Omicron, "60 à 80% de la population a effectivement été en contact avec Omicron et est maintenant immunisée".


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info