Covid-19 : la propagation fulgurante du variant Omicron

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse en Normandie

TF1info | Reportage vidéo Guillaume Thorel, Antoine Santos
Publié le 10 mars 2022 à 16h48, mis à jour le 10 mars 2022 à 16h55
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

À quelques jours de la levée des dernières restrictions sanitaires, lundi 14 mars, une légère reprise des contaminations au Covid-19 est observée dans plusieurs régions de France.
C’est le cas en Normandie, et en particulier dans le Calvados où s’est rendu le JT de TF1.

En Normandie comme partout en France, le nombre de patients hospitalisés en raison du Covid-19 continue de diminuer. Mais la région, comme plusieurs de ses consœurs, fait face à une légère reprise des contaminations ces derniers jours. Selon les dernières données de l'Agence régionale de santé, le taux d’incidence (nombre de nouvelles contaminations pour 100.000 habitants) est en hausse de + 5,5 % sur une semaine. C'est dans le Calvados que le nombre de contaminations augmente le plus dans la région, avec une hausse de 10,6 % en sept jours pour un taux d'incidence bien au-dessus de la moyenne nationale.

Dans la pharmacie du département où se rend TF1 dans le reportage du JT de 13H en tête de cet article, les tests antigéniques s'enchaînent depuis le début de semaine. Le regain épidémique observé ces derniers jours a surpris le pharmacien Aurélien Tesson. "On voit bien que le nombre de tests qu'on réalise est en train d'augmenter, même d'exploser par rapport à ce qu'on faisait, constate-t-il. Et surtout, la positivité : là, on est facilement à plus de 50 % de positifs. Nous en tout cas, de ce qu'on note sur le terrain, l'épidémie reprend".

Pas de quoi inquiéter les habitants interrogés par TF1, beaucoup préférant relativiser.  "Je suis vaccinée donc je me dis qu'il va peut-être falloir qu'on s'habitue à vivre avec comme tous les virus hivernaux", dit une femme en tenue de randonneuse. "C'est contraignant parce que ça a des limites sur la convivialité, le fait de se retrouver. C'est pour ça que dès qu'on a l'occasion de pouvoir sortir, on le fait", ajoute un autre.

Lire aussi

Les épidémiologistes avancent plusieurs pistes pour expliquer le léger rebond épidémiques de ces derniers jours en France, en particulier l'impact de la rentrée scolaire dans les départements où elle s'est faite il y a 15 jours - c'est le cas de la Normandie -, ou la montée en puissance du sous-lignage BA.2 du variant Omicron, comme nous vous l'expliquons dans cet article. "Je pense que les gens font moins intention puisqu'on leur a dit moins de masque, etc...", estime pour sa part un habitant du Calvados interrogé par TF1. 

Jérôme Poidevin, médecin généraliste, remarque également une reprise épidémique légère. Dans son cabinet chaque jour, cinq nouveaux patients sont positifs. "Si on enlève les masques bientôt avec l'arrêt du pass vaccinal, j'encourage quand même fortement mes patients à garder les mesures barrières, lance-t-il : le lavage de mains, le port du masque et puis les mesures de distanciation, notamment dans les rassemblements et quand on fait ses courses". Les professionnels de santé appellent à la prudence afin d'éviter une nouvelle vague de contaminations.


TF1info | Reportage vidéo Guillaume Thorel, Antoine Santos

Tout
TF1 Info