FOCUS - Pour lutter contre le Covid-19, on parle souvent du vaccin, mais il existe aussi des médicaments. L'Union européenne devrait en autoriser trois d'ici au mois d'octobre. On fait le point sur ces traitements.

En parallèle de la stratégie vaccinale, les premiers médicaments contre le Covid-19 devraient être prêts pour la fin de l'année. Le journaliste Julien Roux nous aide à y voir plus clair. 

Quels sont ces traitements contre le Covid-19 ? 

Il s'agit essentiellement de traitements à base d'anticorps monoclonaux. Comme celui que Donald Trump avait reçu lorsqu'il avait attrapé le Covid en octobre dernier. Les anticorps de synthèse s'attaquent aux petites pointes qui se trouvent à la surface du virus. Ils sont déjà utilisés depuis des années contre certains cancers. Pourtant, il y a encore des obstacles. Ces traitements ne peuvent être administrés qu'à l'hôpital par voie intraveineuse. Le coût est également élevé, jusqu'à 2000 euros par patient.

D'autres médicaments en test actuellement semblent plus faciles à utiliser. Y aura-t-on accès facilement ?  Oui, ce sera possible mais il va falloir encore attendre un peu. Les laboratoires Pfizer et Merck testent effectivement une pilule qui bloque la multiplication du virus dans l'organisme. Les résultats des dernières phases des essais cliniques sont attendus cet automne. 

Les médicaments pourraient-ils à terme remplacer les vaccins ? 

Ils ne vont pas remplacer les vaccins mais ils pourraient être complémentaires dans la lutte contre le Covid. Ils vont permettre aux personnes non-vaccinées d'avoir un traitement dès les premiers symptômes. Mais rappelons qu’à ce jour, il n’y a pas de médicament miracle qui fait l’unanimité, et le meilleur traitement préventif contre le Covid reste le vaccin.


TF1

Tout
TF1 Info