Covid-19 : le défi de la vaccination

"Pourquoi je ne l'ai pas fait ?" : non-vaccinés et hospitalisés, ils témoignent

TF1
Publié le 10 août 2021 à 10h11
JT Perso

Source : JT 13h WE

CORONAVIRUS - La multiplication des cas de Covid au mois de juillet a eu de quoi faire prendre conscience de l’importance du vaccin à ceux qui se sont retrouvés hospitalisés. Voici quelques témoignages recueillis à l'hôpital d'Argenteuil (Val-d'Oise).

Dans cet hôpital de l’Ouest Parisien, de nouveaux patients positifs au Covid arrivent tous les jours. Cette femme de 51 ans vient d’être admise aux urgences. "Je suis fatiguée… Je ne dors pas, je ne mange pas. En plus je tousse", se plaint-elle, devant les caméras de TF1 dans le reportage en tête d'article. Cette mère de famille n’est pas vaccinée. Elle ne fait pas partie de cette frange de la population qui se dit opposée au vaccin. Elle a laissé traîner la prise de rendez-vous. C’est au cours d’un mariage qu’elle a été contaminée. 

"Pourquoi je n’ai pas fait le vaccin ? Je regrette trop trop trop", se désole-t-elle, épuisée sous son masque à oxygène. Dans le centre hospitalier d'Argenteuil, sur quinze malades du Covid hospitalisés, quatorze n’ont reçu aucune injection. 

"Le jour où vous tombez malade, vous changez d'avis"

Dans un autre service, Slobodan, un autre patient, se remet d’une semaine passée en réanimation. Lui non plus n’est pas vacciné. À 60 ans, il se pensait invincible face au virus. Il commence à pouvoir respirer plus facilement et il aimerait que son histoire incite les indécis, ceux qui pensent que le Covid ne touche que les autres, à franchir le pas. "Le jour où vous tombez malade, comme moi aujourd’hui... Là, les gens changent [d'avis] !", explique-t-il. Aujourd’hui, il le promet : il se fera vacciner, mais pas avant six mois, délai imposé à toutes les personnes qui ont été contaminées.


TF1

Tout
TF1 Info