La France face à une 3e vague d'ampleur

Covid : le SMUR en première ligne

Publié le 17 avril 2021 à 20h15, mis à jour le 17 avril 2021 à 23h48
JT Perso

Source : JT 20h WE

Aujourd'hui, 23 % des adultes français ont déjà reçu leur première dose de vaccin. Mais cela ne suffit pas à relâcher la pression sur les services d'urgence. Immersion à l'hôpital de Château-Thierry.

À l'hôpital de Château-Thierry, l'équipe de garde des urgences vient d'être appelé au secours d'un patient qui a du mal à respirer et qui a de la fièvre. Peu d'informations, mais qui évoque des symptômes du Covid. Même deux jours après avoir reçu sa deuxième dose de vaccin, une infection est possible.

Quelques heures après, une nouvelle intervention. Encore une suspicion Covid et un protocole qui ralentit forcément le départ. Cette fois-ci, le cas semble grave. Un sexagénaire en détresse respiratoire. Sur ce type d'intervention, les pompiers sont souvent les premiers sur place. À eux les premiers secours et au Samu l'expertise médicale. Le patient avait pourtant fait un test PCR négatif deux jours auparavant. Immédiatement placé sous oxygène, il sera transporté dans l'ambulance des pompiers. Une fois à l'hôpital, l'équipe passe le relais au service des urgences.

Chaque jour, 60 personnes sont admises à l'hôpital de Château-Thierry, dont un cas pour Covid. Après un an de crise sanitaire, les soignants affirment qu'ils sont à bout. Malgré quatre semaines de confinement dans le département, l'hôpital ne voit aucune accalmie. La semaine dernière, un patient a dû être transféré à 60 kilomètres de là, à Reims.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info