Vaccination des 5-11 ans : les deux parents devront désormais donner leur accord

Publié le 6 janvier 2022 à 22h28, mis à jour le 7 janvier 2022 à 11h10

Source : JT 20h Semaine

AUTORISATION PARENTALE - Les parents d'un enfant âgé de 5 à 11 ans devront désormais donner tous les deux leur accord pour le faire vacciner, a indiqué ce jeudi le ministère de la Santé. Pour ceux âgés de 12 à 15 ans, l'autorisation d'un seul parent reste suffisante.

Ils devront être deux à dire "oui". L'accord des deux parents, et non plus d'un seul, va désormais être nécessaire pour vacciner les enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19, a indiqué ce jeudi le ministère de la Santé.

Concrètement, un seul parent peut être présent lors du rendez-vous de vaccination d'un enfant de 5 à 11 ans, mais il doit être muni d'une attestation sur l'honneur selon laquelle le deuxième parent est d'accord, a précisé le ministère. Selon lui, cette nouvelle disposition fait suite à une demande du Conseil d'État.

'Un obstacle qui dramatise un peu"

"Je pense que c'est un peu malheureux, c'est un obstacle qui dramatise un peu cette notion de vaccination", a réagi vendredi sur LCI le président du Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, Alain Fischer. "On a des données sur des millions d'enfants vaccinés" en Israël et aux Etats-Unis, "les effets indésirables sont encore plus faibles que chez les adolescents et les adultes", a-t-il ajouté, plaidant pour cette vaccination chez les plus jeunes.

"Il y a des enfants malades : environ 300 enfants de moins de 10 ans sont actuellement hospitalisés en France; on sait que la vaccination prévient ces complications, les éventuels Covid longs", a-t-il encore argumenté.

La dynamique "assez bonne" de la vaccination des 5-11 ans

La vaccination a été ouverte à l'ensemble des 5-11 ans le 22 décembre. À la date du 4 janvier, quelque 67.000 enfants de cette tranche d'âge ont reçu au moins une injection. "Ce chiffre peut sembler encore peu élevé, pour autant il augmente bien", a-t-on estimé au ministère, en relevant qu'avec un peu plus de 17.000 injections, mercredi avait été "la plus grosse journée de la campagne pédiatrique" de vaccination. "La campagne de vaccination des 5-11 ans est lancée, il faut qu'elle continue sereinement, les tout derniers chiffres laissent penser qu'on entre dans une dynamique assez bonne", a-t-on commenté de même source.

Selon le ministère, plus de 400 centres proposent désormais des vaccins pour les enfants, contre une centaine au moment de l'ouverture à cette classe d'âge. "Le but, c'est d'élargir rapidement ce nombre de centres", a-t-on indiqué de même source.

6 millions de doses réceptionnées pour les 5-11 ans en février

La vaccination des 5-11 ans se fait avec le vaccin Pfizer, mais adapté à cet âge (3 fois moins dosé). La France a reçu 1,9 million de doses et va en recevoir un million supplémentaire en janvier, pour un total de plus de 6 millions fin février.

Par ailleurs, le ministère a modifié le délai entre les deux premières injections du vaccin pour les enfants. Si l'intervalle de 21 jours reste "optimal", il est désormais possible de prendre rendez-vous de 18 à 24 jours entre la première et la deuxième dose.

Pour les enfants de 12 à 15 ans, l'accord d'un seul parent continue à suffire. Enfin, les adolescents de 16 ans et plus peuvent se faire vacciner sans accord parental.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info