La France face à une 3e vague d'ampleur

Des patients Covid soignés à domicile pour désengorger les hôpitaux

Publié le 11 novembre 2020 à 20h08
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Cette deuxième vague de l'épidémie est extrêmement violente. Face à l'afflux de patients, plusieurs hôpitaux expérimentent des solutions comme soigner les malades du Covid les moins gravement atteints chez eux.

Ce patient du centre hospitalier d'Argenteuil près de Paris n'est pas encore guéri, mais jour après jour, son état s'améliore. Pour désengorger l'hôpital, les médecins lui proposent de poursuivre sa thérapie à domicile, un traitement sous oxygène. Depuis deux mois, des équipes d'infirmières se déplacent chez une soixantaine de patients. Les malades sont tous équipés d'un appareil capable de délivrer cinq litres d'oxygène par minute. Hospitalisé pendant huit jours, Alain Cécy, 58 ans, a frôlé l'intubation. Aujourd'hui, son niveau d'oxygène dans le sang reste stable grâce à la machine.

Cette surveillance à domicile n'est pas recommandée pour tous les patients. En sont exclues les personnes de plus de 70 ans, celles souffrant de maladies chroniques, cardiovasculaires ou les femmes enceintes. L'état de certains patients fragiles peut se dégrader très vite. Dans le Val-d'Oise, département submergé par la deuxième vague, chaque place compte à l'hôpital. Au centre hospitalier d'Argenteuil, le dispositif a permis de garder 100 lits disponibles, notamment pour les patients non-Covid.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info