Le WE

Discothèque : premier cluster à Bordeaux

Publié le 18 juillet 2021 à 20h04
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le pass sanitaire, déjà en vigueur dans les boites de nuit, n'aurait pas empeché la contamination de 35 personnes dans une discothèque à Bordeaux en Gironde. Certains participants accusent l'établissement d'avoir mal controlé les entrées.

Ils étaient venus célébrer la réouverture de leur lieu de fête. Ce soir du 9 juillet dans cette boîte de nuit, la soirée se transformait alors en cluster. Au moins 35 personnes ont été contaminées par le Covid-19. Pourtant, ce soir-là, le pass sanitaire était bien exigé à l'entrée, comme le montrent d'ailleurs les affiches fixées sur le portail de l'établissement.

Également présent le week-end dernier, Jérémie l'a lui-même constaté. "On voit qu’en fait là, on faisait la queue. On venait juste de passer les premiers sas de sécurité. Donc, on avait montré les certificats de tests". Selon lui, certains clients seraient entrés avec des certificats de tests négatifs falsifiés ou récupérés auprès de leurs proches. "Il n’y a pas du tout de contrôle d'identité. Donc, même un mineur aurait pu rentrer et contaminer ses parents sans qu'il le sache et sans qu'il le voit", conclut-il.

Le responsable des discothèques bordelaises met en cause le pass sanitaire. D'après lui, ne pas obliger les clients vaccinés à porter le masque représente un risque pour les autres. Ce dimanche soir, l'Agence régionale de santé se dit prête à modifier le protocole. "Le masque n'est pas obligatoire. Ce sont les mesures actuelles. On s'adapte en fonction de l'actualité, de la situation. Voilà, on a un fait nouveau sur Bordeaux. On va voir quels enseignements on en tire pour la suite", précise Bénédicte Motte, directrice de l'ARS de Gironde. D'autres clusters ont eu lieu lors de rassemblements festifs. Aux Pays-Bas, 1 000 personnes ont été infectées lors d'un festival ainsi que le 4 juillet dernier dans une discothèque néerlandaise.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info