Covid-19 : le défi de la vaccination

Dr Gérald Kierzek : "La thrombose est une pathologie très fréquente indépendamment de la vaccination"

Publié le 12 mars 2021 à 19h49, mis à jour le 12 mars 2021 à 21h34
JT Perso

Source : Le 20h l'Edition Spéciale

Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP) à Paris et consultant TF1-LCI, rassure qu'il n'y a pas de lien de cause à effet entre les thromboses repérées ces derniers jours et la vaccination.

Pour pouvoir endiguer l'épidémie, tout passe par la vaccination. Aujourd'hui, on a battu un record en France. 300 000 personnes ont reçu une dose. Pourtant, ce qui inquiète les autorités, c'est ce doute qui a été jeté sur le vaccin AstraZeneca ces derniers temps. Plusieurs pays ont même suspendu leur injection pour des causes de thrombose. Faut-il vraiment s'inquiéter ?

"Il n'y a pas de lien de cause à effet entre les thromboses qui ont été repérées", selon Dr Gérald Kierzek. "Également appelée la phlébite, l'embolie pulmonaire, ou un petit caillot de sang dans une artère pulmonaire, la thrombose est une pathologie très fréquente indépendamment de la vaccination. Elle touche une personne pour 1 000 habitants par an", poursuit-il.

Ca veut dire que si on vaccine trois millions de personnes par exemple, de manière naturelle, sans rapport avec la vaccination, il y a déjà 3 000 cas. Les autorités de santé notamment du Danemark, par précaution, ont préféré suspendre l'AstraZeneca. Mais à date, il n'y a vraiment aucun lien et aucune raison de s'inquiéter", conclut le médecin urgentiste.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info