La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Dr Gérald Kierzek : “ Les auto-tests vont être la clé de sortie de cette épidémie”

Publié le 26 mars 2021 à 19h49
JT Perso

Source : Le 20h l'Edition Spéciale

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer s’est prononcé à nouveau, ce vendredi, sur le maintien des écoles ouvertes. Entre autres, il a annoncé la vaccination des enseignants.

Le débat sur l’ouverture et la fermeture des écoles montait depuis le début de la semaine. Ce vendredi après-midi, Jean-Michel Blanquer a pris la parole. Il a annoncé notamment la vaccination des professeurs pour la mi-avril. Est-ce que c’est une bonne réponse ?

“Oui. En tout cas, c’est une des mesures qu’il faut prendre”, répond le Dr Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP) à Paris. “Il y a une circulation virale qui est importante. Alors, la vaccination des enseignants, ça ne va pas empêcher les enfants de se contaminer entre eux et de ramener le virus à la maison. En revanche, cela protège les enseignants qui sont un peu comme les soignants, qui sont un peu en première ligne. Donc, ça c’est une mesure”, argumente-t-il.

“Il y a deux autres mesures vers lesquelles il faut aller. L’un, c’est de faire des tests salivaires. On fait cracher dans un petit tube les trente enfants d’une classe. Et, on va, préventivement, faire ces tests pour sécuriser l’école. On fait un test pour les trente enfants. On fait ça une ou deux fois par semaine. Les étrangères montraient que ça fonctionnait”, souligne notre consultant. “Et l’autre chose, c’est qu’il faut inonder d’auto-test les plus grands, les collégiens, les lycéens. Ce sont les auto-tests qui vont être la clé de sortie de cette épidémie. En tout cas, une des clés”, conclut-il.


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info