L'ombre des coupures de courant plane sur la France

Patients sous respirateur à domicile : quel dispositif en cas de coupures de courant ?

par Aurélie LOEK
Publié le 6 décembre 2022 à 12h54, mis à jour le 6 décembre 2022 à 15h33
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Les mesures de délestage seront aussi appliquées aux personnes sous respirateur artificiel chez elles, a confirmé un porte-parole d'Enedis.
Pour autant, celles-ci sont recensées et seront prévenues au moins une fois avant une éventuelle coupure de courant.
Environ 4000 personnes sont concernées.

Pas d'exemption pour les patients à haut risque vital. Les personnes placées sous respirateur artificiel à domicile, comme toutes les personnes qui sont hospitalisées chez elles, ne seront pas épargnées par les éventuelles mesures de délestage auxquelles le gouvernement pourrait avoir recours en cas de pénurie d'électricité.

Une procédure prévue pour alerter ces patients

"Les personnes qui sont à haut risque vital ne font pas partie des clients prioritaires définis par les préfectures", a reconnu Laurent Méric sur BFMTV, tout en rappelant néanmoins que des mesures spécifiques pour assurer la sécurité de ces personnes seront mises en place.

Ce qu'a déjà pu préciser Matignon par ailleurs, et qu'a répété Elisabeth Borne à l'Assemblée nationale, ce mardi. En cas de signal "Ecowatt rouge", indiquant la nécessité d'organiser une coupure de courant de deux heures, les gestionnaires de réseaux d’électricité (Enedis et les ELD) devront prendre contact avec chacun des patients hospitalisés ou soignés à domicile dans les zones concernées, pour les prévenir, trois jours avant la coupure.

Si nécessaire, un autre avertissement sera donné deux jours avant, voir la veille de la coupure annoncée. Par ailleurs, les ARS, en lien avec les gestionnaires de réseaux d’électricité, se coordonneront et vérifieront que ces patients ont une alimentation électrique autonome et suffisante pour plus de deux heures. Si ce n'est pas le cas, les personnes concernées seront évacuées durant la coupure par les services de secours vers l’établissement de santé le plus proche de leur lieu de résidence, ou un site prévu à cet effet disposant d’une alimentation électrique.

Lire aussi

En tout, près de 4000 patients à hauts risques vitaux, parmi lesquels, les personnes sous respirateur artificiel à domicile, ont été recensés à mi-novembre à travers toute la France. S'ils sont normalement identifiés par les ARS et les gestionnaires de réseaux d’électricité, les patients peuvent également directement se signaler auprès de leur ARS pour s'assurer de la prise en compte de leur cas.


Aurélie LOEK

Tout
TF1 Info