Le 13H

Covid-19 à l’école : le nombre d'élèves positifs a triplé ces dernières semaines

Léa Tintillier | Reportage David De Araujo
Publié le 29 mars 2022 à 17h35
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Dans les écoles, le nombre de cas positifs au Covid-19 poursuit sa recrudescence.
Il atteint le même niveau qu’il y a tout juste un an.

Le 14 mars dernier, les élèves ont eu la joie de redécouvrir le visage de leurs camarades et de leurs professeurs, avec la fin du port du masque à l'école. Il n’y est en effet plus obligatoire et pourtant, "on a eu plusieurs communications qui nous expliquaient qu’il y avait des cas contacts dans la classe et qu’il fallait recommencer un petit peu à faire attention", témoigne un père de famille dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article. 

Selon le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire transmis par le ministère de l’Éducation nationale, 3080 classes n’accueillent plus les élèves, ce qui reste stable par rapport à la semaine précédente. En revanche, les cas positifs bondissent. Ils ont triplé en seulement trois semaines pour atteindre 81.424 contaminations, soit le même niveau qu’il y a tout juste un an. Du côté du personnel, 10.201 professeurs sont absents. Douze écoles sont fermées, mais aucun collège ni lycée. "Ces fermetures sont consécutives à des contaminations de professeurs plutôt que d’élèves", a précisé le ministère auprès du Monde, en rappelant avoir renoncé à la fermeture automatique de classes dès qu’un cas est positif. 

"On compte sur le côté citoyen des parents"

En cas de contamination, le directeur de l'école dans laquelle se rend TF1 envoie simplement ce message aux parents : "Si l’autotest est négatif, l’enfant continue de suivre normalement les cours à l’école et si l’autotest est positif, il devra rester isolé à domicile pour une durée de sept jours". Mais l’établissement n’est pas tenu de contrôler les résultats du test. "On compte sur le côté citoyen des parents, bien évidemment, pour que ces autotests soient faits. Généralement, on peut dire qu’à 99%, les parents jouent le jeu", affirme Michel Boissin, chef d’établissement de l’école Jeanne d’Arc, à Colombes. 

Lire aussi

Effectivement, dans la pharmacie d’à côté, le produit le plus vendu du moment, c’est l’autotest. "On est passés de cinq demandes d’autotests par jour à une vingtaine environ et pour les tests antigéniques, on est passé de 30 à 120 en moyenne, par jour", explique Faustine Chollet, pharmacienne. En tout, en France, 450.000 dépistages sont réalisés chaque jour dans les pharmacies. Un tiers de ces tests s’avèrent positifs. 


Léa Tintillier | Reportage David De Araujo

Tout
TF1 Info