REPORTAGE - Les mesures sanitaires mises en place pour lutter contre le Covid ont été allégées. Une décision rendue possible grâce à l'amélioration très nette et continue de la situation sanitaire.

Des lits disponibles, des soignants moins submergés, le service de réanimation francilien d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) a changé de visage. Cela était encore impensable pour le Dr Alexandre Avenel, il y a quelques semaines.

"On était très tendu avec environ en moyenne cinq à six patients refusés par jour. On retrouve un petit peu notre cœur de métier, avec une salle qui fait 18 lits de réanimation et sur lesquels on a actuellement huit patients ventilés pour un Covid positif. Et souvent, ce sont des anciens", nous a confié le médecin réanimateur.

En moins de deux mois, le nombre de patients Covid en soins critiques a été divisé par trois dans l'Hexagone. Et cela devrait durer. Depuis une semaine, le pays est en vert. Le taux d'incidence est passé sous la barre des 50 cas pour 100 000 habitants dans l'immense majorité des départements. Seule la Guyane reste en état d'alerte. À l'échelle nationale, avec 3 200 nouveaux cas chaque jour en moyenne, la semaine dernière, la circulation du virus devient plus maîtrisable.

"Ça veut dire que c'est possible de tracer toutes les chaînes de contamination, qu'il y a suffisamment de personnes pour s'occuper de ça et pouvoir couvrir l'ensemble des cas, et le faire rapidement. Il faut être très réactif sur l'incidence et la détection des variants indiens", explique le Pr Dominique Costagliola.


TF1

Tout
TF1 Info