Covid-19 : la vie avec le virus

Fin du masque obligatoire dans les transports : l'épidémie de Covid-19 est-elle derrière nous ?

TF1 | Reportage Caroline Bayle, David Pires
Publié le 16 mai 2022 à 11h15, mis à jour le 16 mai 2022 à 11h20
JT Perso

Source : JT 20h WE

Le masque ne sera plus obligatoire dans les transports en commun à partir de lundi.
Il reste toutefois fortement conseillé, car l'épidémie est toujours en cours.
Tous les passagers ne sont d'ailleurs pas certains de profiter de leur nouvelle liberté.

Depuis deux ans, c'est un réflexe : mettre son masque lorsque l'on prend le métro, le bus, le train ou encore l'avion. Un geste qui ne sera plus obligatoire à compter de ce lundi, le gouvernement ayant décidé de lever l'obligation du port du masque dans les transports en commun. Un soulagement pour de nombreux Français, même si certains se montrent frileux à l'idée de le retirer : "Ça nous libère un petit peu, par contre moi je vais le garder quand il y a beaucoup de monde", affirme ainsi une passagère interrogée dans notre reportage en tête de cet article.

Appel à la prudence

La suppression du port du masque obligatoire marque la fin du dernier grand marqueur de l'épidémie de Covid-19 dans l'espace public, une décision qui entérine le fait que la maladie soit devenue une moindre préoccupation sanitaire comme politique, plus de deux ans après l'arrivée de la pandémie en Europe. En effet, depuis quelques semaines, les contaminations et les hospitalisations liées au Covid diminuent enfin après une très longue vague hivernale.

Se couvrir le nez et la bouche reste cependant fortement recommandé pour les personnes fragiles. Car avec 100 décès chaque jour et plus de 35.600 contaminations, le virus est toujours là. "Les indicateurs virologiques restent toutefois élevés", a prévenu vendredi l'agence Santé publique France. Le gouvernement garde également un ton prudent, via le ministre de la Santé, Olivier Véran : il a répété la semaine dernière que la pandémie n'était "pas terminée", que le port du masque restait "recommandé" et qu'il pourrait redevenir obligatoire si le contexte l'imposait.

Car si les derniers chiffres du Covid semblent encourageants, l'expérience montre qu'il est trop tôt pour se réjouir. En effet, si le virus reflue en été, il est susceptible de rebondir à l'automne. Par ailleurs, plusieurs mesures, de moindre ampleur, restent en place : le pass sanitaire, qui suppose d'être vacciné ou d'avoir récemment été testé négativement au virus, est ainsi toujours exigé pour accéder à un établissement de santé ou apparenté (hôpitaux, Ehpad...).


TF1 | Reportage Caroline Bayle, David Pires

Tout
TF1 Info