Grippe : comment expliquer l'explosion des contaminations ?

TF1 | Reportage Philippe Vogel, Éric Schings
Publié le 29 décembre 2022 à 14h47

Source : JT 13h Semaine

La grippe est particulièrement virulente cette année.
Les hospitalisations ont bondi de 75% en une semaine.
Une situation qui s'explique notamment par le relâchement des gestes barrières.

Dans la rue, il y a très peu de monde avec un masque, mais beaucoup de personnes avec des quintes de toux ou tout simplement le mouchoir à la main. Dans ce cabinet médical, les consultations s’enchaînent : plus d’une cinquantaine par jour. La grippe explose, tandis que les indicateurs du Covid et de la bronchiolite sont en baisse. 

Les virus sont différents, mais les symptômes sont malheureusement les mêmes. "Ce sont des gens bien malades, avec une grosse fièvre, et une grosse toux. Assez difficile à traiter parce que pour la grippe, à part le traitement par Doliprane, on ne donne pas spécifiquement d'antibiotiques", explique un médecin généraliste.

Moins de gestes barrières

Des gestes barrières oubliés un peu trop vite et un sentiment de liberté retrouvé. Cela explique sans doute en partie l’explosion du nombre des contaminations liées à la grippe avec, cette année, un virus plus contagieux. Les Français sont moins immunisés contre la grippe et la campagne de vaccination marque le pas depuis cet automne. Pour la soirée du réveillon, certains prendront leurs précautions, comme faire un test en amont, quand d'autres opteront pour un comité restreint.

Cette flambée de l’épidémie s'accompagne, en parallèle, d'une pénurie de certains médicaments, comme le paracétamol. La semaine dernière, les hospitalisations liées à la grippe ont bondi de 75%.


TF1 | Reportage Philippe Vogel, Éric Schings

Tout
TF1 Info