Covid-19 : le défi de la vaccination

Il concerne 20% des contaminations : que sait-on du variant Delta ?

V. F
Publié le 1 juillet 2021 à 10h25
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

COVID-19 - Le variant Delta progresse dans les Landes, mais aussi partout en France. Il concerne désormais 20% des nouvelles contaminations. Est-il pour autant plus dangereux ? Plus contagieux ?

Alors que le taux d'incidence du coronavirus (nombre de cas en une semaine pour 100.000 habitants) "semble ne plus baisser" ces derniers jours, comme l'a souligné mercredi le porte-parole du gouvernement, le variant Delta inquiète les autorités. Apparu en Inde début avril, il représente déjà 20% des nouveaux cas en France contre 9 à 10% une semaine plus tôt. On fait le point, en trois questions, sur ce que l'on sait de lui.

Que sait-on sur sa contagiosité ?

"Il est très contagieux", prévient d'emblée le professeur Anne-Claude Crémieux, responsable du service des maladies infectieuses et tropicales à l'hôpital Saint-Louis à Paris. "On estime sa contagiosité 60% supérieure à celle du variant anglais, ce qui fait une supériorité de 100% par rapport à la souche initiale qui circulait l'année dernière", explique-t-elle.

Est-il plus dangereux ?

Selon une étude anglaise, il y aurait deux fois plus de risque d'être hospitalisé après une infection au variant Delta. Pourtant, en Grande-Bretagne où les contaminations explosent, les chiffres des admissions et des décès restent sous contrôle. Peut-être parce que le taux de vaccination du pays est élevé. Deux Britanniques sur trois ont reçu au moins une dose.

Les vaccins sont-ils efficaces ?

D'après les toutes dernières études, les vaccins offrent une protection légèrement plus faible face au variant Delta, comparé au variant Anglais, aussi appelé Alpha. Leurs efficacités passeraient de 95% à 90% après deux doses de Pfizer et de 80% à 60% pour AstraZeneca. "Une première dose d'un des vaccins va générer un niveau d'anticorps qui lui n'est pas suffisant pour neutraliser le virus. En revanche, l'administration de deux doses de vaccin permet d'obtenir un taux d'anticorps important qui est suffisant pour neutraliser le variant Delta", indique le professeur Olivier Schwartz, directeur de l'unité virus et immunité à l'Institut Pasteur. 

Lire aussi

Face à ce variant du Covid-19 et pour éviter une quatrième vague épidémique, les scientifiques estiment que plus de 80% de la population doit être entièrement vaccinée. Pourtant, ce mercredi 30 juin, seul un tiers des Français sont dans cette situation.


V. F

Tout
TF1 Info