Covid-19 : le défi de la vaccination

Info/Infox : la majorité des doses de vaccin reçues attend-elle toujours d'être injectée ?

Publié le 6 mars 2021 à 20h04, mis à jour le 6 mars 2021 à 23h50
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les Français sont impatients d'être vaccinés contre le Covid. Une impatience qui s'est même transformée cette semaine en exaspération. Certains affirment qu'il y a plus de doses dans les stocks que de vaccins déjà administrés. Alors, info ou infox ?

Des voix s'élèvent notamment sur les réseaux sociaux pour déplorer que de nombreuses doses de vaccins soient réceptionnées mais pas injectées. "Les doses encombrent les frigos et il n'y a toujours pas de rendez-vous pour vacciner les plus de 75 ans et les personnes à risque. C'est délirant ". Certains avancent même des chiffres : "3,5 millions de vaccins sont inutilisés".

La France a reçu 7,9 millions de doses depuis le mois de décembre. Sur ce stock, 3,4 millions de premières doses ont été injectées, 1,8 millions de deuxièmes doses. Ce qui donne un total de 5,2 de doses utilisées. Ça représente 66% des stocks. Donc, c'est faux. Il n'y a pas plus de doses dans les placards que de doses injectées. Mais quand même, il restait jusqu'à ce week-end plus d'un tiers des stocks à écouler.

Pourquoi avons-nous autant de stocks ? Il y a plusieurs raisons. D'abord, la logistique est très complexe. Sur ce tableau du ministère de la Santé, on voit que les doses arrivent par centaines de milliers, une à deux fois par semaine. Il faut du temps pour les écouler et les répartir sur le territoire. Ensuite, le taux d'utilisation est très différent. Les écarts sont énormes selon les vaccins : 79% pour Pfizer, 44% pour Moderna, et 28% seulement de doses utilisées pour AstraZeneca.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info