Le WE

Infox : le coronavirus a-t-il plus tué que la grippe ?

Publié le 19 décembre 2020 à 20h09, mis à jour le 20 décembre 2020 à 21h09
JT Perso

Source : JT 20h WE

Dès le début de l'épidémie, le coronavirus était considéré par certains comme une grippette. Neuf mois se sont écoulés. Un recul suffisant pour faire un premier bilan sur une éventuelle surmortalité. Le Covid-19 a-t-il tué plus que la grippe ?

"Le Covid ne fait pas plus de morts que la grippe", "La grippe est aussi mortelle que le Covid", "Le Covid, c'est juste une grippe". C'est le genre de message que l'on a pu voir passer depuis plusieurs mois sur les réseaux sociaux. Pour savoir si ces affirmations sont vraies ou non, des chercheurs de l'Inserm ont comparé la première vague de l'épidémie, c'est-à-dire de mars à avril 2020 et la saison grippale 2018-2019, la plus meurtrière de ces cinq dernières années. Ces scientifiques se sont fondés sur le registre national qui répertorie tous les motifs d'hospitalisations dans le public et dans le privé. On recense sur ces deux périodes un échantillon de 135.000 patients en France. Le résultat est sans équivoque : 17% des patients covid hospitalisés sont morts, soit 15 104 victimes, contre 6% de taux de mortalité pour la grippe, avec 2 640 décès. Selon cette étude donc, le nombre de morts à l'hôpital est trois fois plus important pour le Covid-19 que pour la grippe saisonnière.

Cette étude a pris en compte les comorbidités des patients. On y retrouve l'hypertension, l'obésité, le diabète dont on a beaucoup parlé depuis le début de l'épidémie de coronavirus. Mais ce qui est intéressant, c'est que des comorbidités lourdes sont plus présentes chez les patients hospitalisés pour la grippe, par exemple les insuffisances cardiaques ou encore les maladies respiratoires. Et c'est ce qui fait dire à Pascale Tubert-Bitter, biostatisticienne, l'une des auteures de cette étude, que "cela témoigne bien que c'est le Covid-19 qui entraîne les décès".


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info