L’épidémie de grippe saisonnière

VIDÉO - "La grippe saisonnière est virulente" : François Braun appelle les plus âgés à se vacciner

CQ
Publié le 20 novembre 2022 à 13h49
JT Perso

Source : TF1 Info

La grippe saisonnière est "virulente" cette année, a alerté dimanche le ministre de la Santé François Braun au Grand Jury LCI-RTL-Le Figaro.
La campagne de vaccination est ouverte depuis le 18 octobre dernier.

Comme chaque année, le virus saisonnier de la grippe circule en France. Et François Braun a profité de son passage dans l’émission Le Grand Jury, ce dimanche 20 novembre, pour donner l’alerte : "Les indicateurs de l’arrivée de la grippe s’allument à l’Ouest, en Bretagne. Elle est virulente". 

Alors que la grippe "touche chaque hiver entre 2 et 6 millions de personnes", selon les autorités, le ministre de la Santé a rappelé l’importance de "se protéger par la vaccination". "Le système va supporter l’arrivée de la grippe si tout le monde met du sien, si les plus fragiles acceptent de se faire vacciner."  Une alerte lancée également par des responsables hospitaliers. Et notamment par Rémi Salomon, médecin et président de la commission médicale d’établissements de l’AP-HP, les hôpitaux publics parisiens, selon qui "la grippe s'annonce forte cet hiver, elle arrive plus tôt aux USA, pointe son nez en Bretagne". 

Cette année, la campagne de vaccination contre la grippe s’est ouverte le 18 octobre dernier, visant d'abord les publics les plus à risques, tels que les personnes de plus de 65 ans, les personnes souffrant de maladies chroniques, les femmes enceintes ou encore les professionnels de santé. Depuis le 16 novembre 2022, la vaccination s’est élargie à la population générale. "Trop peu de plus de 65 ans se font vacciner", a regretté François Braun. Il faut pousser à la vaccination". Un message que le ministre a déjà cherché à faire passer quelques jours plus tôt, en rappelant la possibilité de se vacciner à la fois contre la grippe et le Covid. 

Lire aussi

Le ministre de la Santé a pu insister sur les gestes barrières et le recours au masque, pour la grippe comme pour le Covid. "Aujourd’hui, avec la vaccination et les gestes barrières, on meurt toujours en France du Covid. Ce n’est pas acceptable", a-t-il assuré en évoquant la responsabilité collective de porter un masque en cas de promiscuité. Pour rappel, le port du masque n’est plus obligatoire nulle part, y compris dans les transports en commun, depuis le mois de mai dernier. Mais début novembre, l'Académie de médecine a recommandé le retour du port du masque dans les espaces publics et l'usage "systématique" du gel hydroalcoolique.


CQ

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info