Bien dans son corps, bien dans sa tête

VIDÉO - Presbytes : ces nouveaux traitements qui pourraient leur changer la vue (et la vie)

TF1 | Reportage N. Pellerin, C. Auberger
Publié le 31 décembre 2021 à 11h59
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

INNOVATIONS - Trois Français sur quatre portent des lunettes, le plus souvent à cause de leur âge : la presbytie arrive souvent aux alentours de 45 ans. Mais de nouveaux traitements sont en train de voir le jour, à base de gouttes ou de lentilles nocturnes. Alors, serait-ce la fin des lunettes ?

Remplacer les lunettes de lecture par quelques gouttes dans les yeux. C'est la promesse de Vuity, un collyre qui vient d'être autorisé aux États-Unis. Délivré sur ordonnance, il permet aux presbytes de retrouver une vision nette, 15 minutes après son application. "Il utilise la capacité de l'œil à réduire la taille de sa pupille. Les essais cliniques prouvent que cela améliore la vision de près, sans impacter la vision de loin", assure George O. Waring, directeur médical du laboratoire Allergan, dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article.

Mais le médicament peut présenter des effets secondaires, comme des maux de tête. Et les conséquences sur le long terme sont encore méconnues. C'est pour cette raison qu'il n'est pas autorisé pour l'instant en Europe.

La presbytie, qui concerne la vision de près, touche la grande majorité des adultes au-delà de 40 ans. Et les fabricants rivalisent d'idées pour se passer des lunettes. En France, le laboratoire du Val-de-Marne où, se rend TF1 dans son reportage a mis au point une lentille rigide. Portée toute la nuit, elle permet au presbyte de se réveiller le matin avec une vision quasi normale, comme l'explique Christophe Grassiot, directeur des opérations chez Precilens : "L'effet correcteur va durer 16 à 18 heures, donc il faut reporter la lentille toutes les nuits. La journée, vous n'avez plus rien sur votre œil, et votre vision est parfaite". Ce confort visuel et esthétique est facturé 700 euros. 

Lire aussi

Mais ces innovations ne sont efficaces aujourd'hui que pour les presbyties récentes. Alors, toutes ces technologies peuvent-elles vraiment remplacer les lunettes ? "Non, elles ne remplacent pas la qualité des lunettes, estime le Pr Thanh Hoang-Xuan, chef du service ophtalmologie de l'Hôpital américain de Neuilly. Elles permettent quand même aux personnes qui utilisent ces stratégies de se passer ponctuellement de lunettes pour des tâches qui ne sont pas trop pénibles et trop longues". Dans tous les cas, les ophtalmologues rappellent que ces innovations ne doivent être utilisées que sous contrôle médical. Les lunettes ont encore de beaux jours devant elles.


TF1 | Reportage N. Pellerin, C. Auberger

Tout
TF1 Info