Covid-19 : le défi de la vaccination

Olivier Véran: "Un enfant ne pourra pas se faire vacciner sans l'autorisation parentale"

Publié le 2 juin 2021 à 20h07, mis à jour le 2 juin 2021 à 21h11
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le ministre de la Santé était l'invité du 20H de TF1 ce mercredi soir sur TF1. Il a donné des précisions sur l'ouverture de la vaccination aux adolescents.

Invité ce mercredi soir sur TF1, Olivier Véran a détaillé le plan de vaccination pour les adolescents de 12 à 18 ans. Il a précisé qu'on peut "prendre rendez-vous à partir du 15 juin. La vaccination sera sur la base du volontariat, avec l'accord des parents. Tous les détails seront donnés aux familles en temps voulu. Ce sera le vaccin Pfizer. Un enfant ne pourra pas se faire vacciner sans l'accord parental."

Ces jeunes seront-ils tous traités de manière égale, certains étant vaccinés et d'autres pas ? "Il n'y aura pas de différences dans l'accès à l'école", assure le ministre de la Santé. "Il y a ce fameux pass sanitaire qui facilite les déplacements. Un enfant de 12 ans et plus qui aura été vacciné bénéficiera de son pass pour voyager plus facilement en lui évitant des tests."

Faudra-t-il caler les dates de ses vacances en fonction de ses vaccins ? "Il y aura une mesure dérogatoire qui va démarrer ces prochains jours pour permettre, comme c'est l'été, d'avoir deux semaines de battements supplémentaires entre la première et la seconde dose. Quand vous êtes vacciné en centre, un rendez-vous est fixé sept semaines plus tard. Là, il sera possible de le prendre entre six et huit semaines plus tard. Cela permettra de ne pas freiner la vaccination au mois de juin."

Concernant le "quart de la population ayant déjà eu le Covid", une seule dose suffit, a rappelé Olivier Véran. "Au cours du mois de juin, on va équiper les centres avec ce qu'on appelle des tests rapides. On vous pique le bout du doigt. Au bout de dix ou quinze minutes, on vous détecte ou pas des anticorps. Si vous avez des anticorps, cela veut dire que vous avez eu le Covid, peut être sans le savoir. Et dans ce cas-là, la seule dose, la seule injection que vous aurez eu suffit à vous protéger."


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info