Le 13H

Orthophonistes : ces départements où il faut jusqu'à un an pour obtenir un rendez-vous

TF1 | Reportage V. Lamhaut, G. Delobette
Publié le 21 septembre 2022 à 16h26
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Dans l'Hexagone, les délais sont toujours plus longs pour réussir à obtenir un rendez-vous chez l'orthophoniste.
Ils vont jusqu'à un an d'attente dans certains départements.

En France, le besoin de soins orthophoniques augmente alors que le nombre d’orthophonistes évolue trop peu : il y en a 33 pour 100.000 habitants."On constate une diminution progressive du nombre d’orthophonistes dans les établissements hospitaliers et médico-sociaux", assure Cécile Anderlini, présidente du Syndicat départemental des orthophonistes de Moselle. 

"La situation est d’autant plus préoccupante que depuis la crise sanitaire du Covid, l’impact sur l’accès aux soins pour les patients et la qualité de leur parcours de soins s’en ressent", constate-t-elle, interrogée dans Le Républicain Lorrain. Résultat, il n’est pas rare de devoir attendre un an pour obtenir un rendez-vous chez un professionnel. C'est le cas d'Émilie, sollicitée dans le sujet en tête de cet article. Elle tente sa chance toutes les semaines, et à chaque fois, c'est la même réponse : pas de rendez-vous disponible. De quoi se mettre en colère tant sa fille de quatorze ans ne peut toujours pas régler son problème. À cause d'un mauvais placement de langue, elle a parfois des difficultés à s'exprimer et elle n'est hélas pas la seule dans cette situation. 

On ne peut pas travailler 24 heures sur 24

Audrey Carrier-Lemaître, orthophoniste

Certains départements sont encore moins bien lotis que d'autres. Dans le département de l'Aisne, on compte la moitié moins de praticiens sur les 33 pour 100.000 habitants évoqués précédemment. Audrey Carrier-Lemaître, orthophoniste rencontrée par TF1 dans le sujet, le déplore. À cause de cette pénurie, elle est obligée de refuser trois appels par jour faute de place. "On entend leur colère (...) On ne peut pas travailler 24 heures sur 24", explique-t-elle.

Lire aussi

Cette pénurie dure en réalité depuis 20 ans et la demande a fortement augmenté avec la crise du Covid. Aujourd'hui, le nombre de places pour la formation est limité. Les professionnels réclament plus d'étudiants dans la filière. Une situation urgente tant les retards pris par les enfants peuvent avoir de lourdes conséquences sur leurs résultats scolaires.


TF1 | Reportage V. Lamhaut, G. Delobette

Tout
TF1 Info