VIDÉO - Qu'est-ce que ce médicament anti-obésité qui pourrait bientôt débarquer en France ?

par I.N
Publié le 10 avril 2024 à 21h32

Source : TF1 Info

Un médicament contre l'obésité, déjà testé en France ces dernières années, pourrait bientôt débarquer à plus large échelle.
Utilisé aux États-Unis, ses résultats semblent prometteurs, malgré un prix élevé.
De quoi s'agit-il ?

C'est un traitement qui pourra peut-être changer la vie de milliers de Français. Le médicament anti-obésité Wegovy, déjà prescrit en France à quelque 7000 personnes en 2022 et 2023 dans le cadre d'une procédure d'accès précoce, pourrait bientôt débarquer plus largement dans le pays. Ces dernières semaines, les autorités sanitaires ont dressé un premier bilan de l'usage de ce traitement.

L'Agence nationale de sécurité du médicament et l'Assurance maladie ont évalué les données de 7048 patients adultes ayant été traités en France ces dernières années par Wegovy, développé par le groupe danois Novo Nordisk. Si les deux organismes ne se prononcent pas sur la balance bénéfices-risques du traitement, ils notent en revanche qu'il a davantage concerné les femmes (65,3%), et que l'âge moyen des patients s'élevait à 48,5 ans.

Un prix très élevé

Il n'était cependant pas ouvert à tous. Wegovy était ainsi réservé aux personnes à l'obésité la plus marquée - soit un indice de masse corporelle supérieur à 40 - et avec au moins un facteur aggravant encore leur état de santé, comme de l'hypertension ou une apnée du sommeil. Basé sur la molécule sémaglutide, comme son cousin Ozempic (lui aussi commercialisé par Novo Nordisk), Wegovy est considéré comme le fer de lance d'une révolution thérapeutique avec l'arrivée de traitements à l'efficacité sans équivalent face à l'obésité.

Aux États-Unis, il est ainsi approuvé depuis 2021. Et ses résultats ont été si prometteurs qu'il a été autorisé en début d'année pour réduire le risque de crise cardiaque ou d'AVC chez les personnes en surpoids. "Wegovy a significativement réduit le nombre d'accidents cardiovasculaires graves", comme les infarctus ou les AVC, soulignait ces dernières semaines l'agence américaine du médicament. Ils "sont survenus chez 6,5% des participants ayant reçu Wegovy, contre 8% des participants ayant reçu un placebo".

Reste que ce traitement n'est pas sans risques. Administré par injection, il peut provoquer des effets secondaires sérieux, comme des inflammations du pancréas, mais aussi des nausées, diarrhées, vomissements, ou encore une constipation. Son prix - 10.000 dollars par an outre-Atlantique - a de quoi repousser.

En France, une décision des autorités sur son prix et son remboursement est attendue. Il pourrait toutefois ne pas être autorisé à grande échelle : nombre de médecins s'inquiètent d'un usage sauvage de ce traitement, qui ne saurait être considéré comme un médicament magique et nécessite d'être intégré à une prise en charge globale de l'obésité.


I.N

Tout
TF1 Info