La France face à une 3e vague d'ampleur

Quand la France va-t-elle atteindre le pic de cette troisième vague ?

Publié le 5 avril 2021 à 20h03, mis à jour le 6 avril 2021 à 0h04
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Lors de son interview au JT de 13 heures sur TF1, Olivier Véran a déclaré que le pic épidémique devrait être bientôt atteint. Mais qu'en est-il réellement ?

Avec 40 000 contaminations en moyenne chaque jour, l'épidémie bat son plein. Elle gagne même du terrain dans des régions jusqu'ici épargnées, comme la Nouvelle-Aquitaine ou l'Occitanie. Désormais, aucun département n'échappe au virus. Mais dans les Hauts-de-France et l'Île-de-France, après 16 jours de confinement, la tendance serait-elle en train de s'inverser ?

En région parisienne, après avoir dépassé le niveau de la deuxième vague, les contaminations sont en légère diminution depuis quelques jours. Le ministre de la Santé a bon espoir que le pic de l'épidémie survienne rapidement. "Nous devrions atteindre le pic cette semaine (...) Ca commence à frémir par endroits. Donc, on a quelques raisons d'espérer. Dans ce cas-là, ça voudrait dire que, deux à trois semaines plus tard, nous aurions le pic de réanimation qui sera élevé", a-t-il déclaré.

Ce soir, plus de 5 400 patients sont en réanimation. Le niveau de la deuxième vague est dépassé, mais atteindra-t-il celui du printemps dernier ? Même si le pic survient rapidement, les réanimateurs ne prévoient pas d'amélioration avant plusieurs mois. "Un patient qui entre en réanimation va y rester en moyenne entre trois et cinq semaines. Malheureusement, après le pic, les réanimations resteront saturées pendant un temps important", explique le Pr Bruno Mégarbane, chef du service réanimation à l'hôpital Lariboisière (AP-HP) à Paris.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info