Covid-19 : le défi de la vaccination

Que reproche-t-on au vaccin AstraZeneca ?

Publié le 15 mars 2021 à 20h03, mis à jour le 15 mars 2021 à 21h42
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

De rares cas d'allergies sévères et plus fréquemment des syndromes grippaux, voilà jusqu'ici les effets secondaires observés avec le sérum d'AstraZeneca. Alors pourquoi son utilisation a-t-elle été suspendue ? Y a-t-il des cas inquiétants dans l'Hexagone ?

Sans qu'aucun lien n'ait encore été prouvé, un doute sur des effets du vaccin AstraZeneca est apparu sur la survenue de caillots sanguins après la vaccination. Dans un communiqué, le fabricant rapporte 37 cas sur 17 millions de personnes vaccinées en Grande-Bretagne et dans toute l'Union européenne. Pour lui, à ce stade, il y a "aucune preuve d'une augmentation du risque d'embolie pulmonaire ou de thrombose veineuse".

Ces cas sont étudiés par l'Agence européenne de médicament. En attendant de rendre son avis, elle rappelle que le bénéfice du vaccin l'emporte sur d'éventuels risques. Dans l'Hexagone, un seul événement a été rapporté à ce jour et il fait partie des cas étudiés. Pour le professeur Antoine Pariente, directeur du centre régional de pharmacovigilance de Bordeaux (Gironde), cela ne justifie pas forcément d'un principe de précaution généralisé. Par contre, si d'autres éléments d'information arrivent, il pourrait y avoir suffisamment de raisons de réfléchir pour faire une pause dans la vaccination.

L'Allemagne rapporte justement depuis quelques jours des événements habituellement très rares. Des thromboses veineuses cérébrales, qui sont également en cours d'étude. Alors comment lever le doute sur des millions de personnes vaccinées ?


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info