Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Virus et météo : que sait-on des effets du soleil sur le Covid ?

Virginie Fauroux
Publié le 31 mars 2021 à 16h32
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

LUEUR D'ESPOIR - La plupart des spécialistes estiment que l'arrivée du printemps devrait ralentir l'épidémie. Les températures douces et le soleil ont-ils vraiment une influence sur la propagation du virus ?

Les températures qui commencent à grimper avec l'arrivée du printemps sont-elles vraiment une bonne nouvelle pour la lutte contre l'épidémie ? Cette question taraude les spécialistes qui seraient enclins à répondre "oui". Des questions subsistent malgré tout quant à un lien direct entre météo et contaminations. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a d'ailleurs publié une mise au point sur sa page "en finir avec les idées reçues" pour répondre à cette piste fréquemment évoquée, et prévient que s'exposer au soleil ou à des températures supérieures à 25 °C n'empêche pas de contracter le Covid-19. "Vous pouvez contracter la maladie sous n'importe quel climat, même par temps chaud ou ensoleillé. Les pays où le climat est chaud ont rapporté des cas de Covid-19", écrit-elle.

Une étude publiée en décembre par une filiale de Météo-France, Predict, et qui a analysé le comportement des aérosols - les gouttelettes chargées en virus - en fonction des conditions climatiques, note cependant que plus la température grimpe, plus ces gouttelettes s'évaporent. Donc on serait moins contaminant. Là où le froid et l'humidité amèneraient ces fameuses gouttelettes à rester suspendues.

Un meilleur système immunitaire

Autre effet bénéfique du retour du beau temps : le soleil agit favorablement sur notre organisme, comme l'explique le docteur Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond Poincaré à Garches : "Le système immunitaire fonctionne mieux à des températures supérieures à vingt degrés que lorsqu'il y a des températures extrêmement froides. D'où l'expression 'attraper froid'", dit-il.

Quant à la transmission du virus en extérieur, aucun cluster n'a été détecté en plein air, y compris lors de grands rassemblements tels que la fête de la musique. Il y aurait d'ailleurs dix fois moins de chances d'être contaminé dehors. Les spécialistes rappellent tout de même qu'il faut conserver son masque si l'on est à moins de deux mètres.


Virginie Fauroux

Tout
TF1 Info