Le WE

VIDÉO - Radioactivité : attention à ces objets au radium qui trainent dans les greniers français

TF1 | Reportage : Philippe Vogel & Laurence Claudepierre
Publié le 17 janvier 2022 à 16h45
JT Perso

Source : JT 20h WE

EXPLICATIONS - Bien que l'utilisation de substances radioactives soit étroitement contrôlée par les pouvoirs publics, il arrive que des objets d'apparence banale, très anciens, dégagent toujours des radiations. Ils font même partie de notre environnement quotidien.

Dans certains greniers français, les vestiges de la vogue des années folles pour les objets au radium demeurent... et invitent à la plus grande des prudences. Comme vous pouvez le constater dans le reportage en tête de cet article. À l'intérieur d'une boîte en fer, bien protégé, se trouve un petit objet pour le moins intrigant. Une vingtaine de cm à peine, plutôt jolie, mais ne vous fiez pas aux apparences. La fontaine à radium, visible dans notre sujet, a été découverte dans un grenier. Presque centenaire, elle reste radioactive et potentiellement dangereuse. 

"Une fois protégée, on va mettre la source dans un emballage fermé pour éviter que la contamination puisse se disperser", explique Laurent Cronimus, assainissement et récupération des objets historiques radioactifs de l'Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires (Andra), sollicité dans notre reportage. Un équipement spécial s'avère évidemment obligatoire avant de démonter l'objet pour isoler la partie radioactive et commencer un processus de décontamination.

Le radium en vogue dans les années 20

Après la découverte du radium par Marie Curie en 1898 et ses premières applications en radiologie ou pour la destruction de tumeurs, des sels de bains, des crèmes ophtalmologiques ou encore des antirides contenant du radium fleurirent dans les officines des années 1920.

Au début du XXe siècle, le radium et ses propriétés supposées curatives ont ainsi suscité un engouement considérable. Symbole de modernité et de bonne santé, il était alors utilisé dans les objets du quotidien. À l'époque, le radium était mélangé à l'eau à consommer ou à verser dans son bain, d'où le terme de fontaine à radium. Ces objets contaminés sont encore très présents dans les greniers des particuliers. Et ce témoin d'une époque va rejoindre le musée Marie-Curie. 

Le radium a disparu peu à peu après 1945. Le radium 226 est un élément radioactif naturel descendant de l'uranium 238 présent dans la croute terrestre. Il provoque à long terme des cancers en cas d'exposition importante et prolongée. Sa radioactivité reste mesurable durant des milliers d'années. 


TF1 | Reportage : Philippe Vogel & Laurence Claudepierre

Tout
TF1 Info