Une personne est décédée et plusieurs sont hospitalisées à Bordeaux pour des cas de botulisme.
Toutes ont mangé des sardines en bocal dans un bar.
Causes, traitement, fréquence... Le 20H de TF1 fait le point sur cette maladie neurologique grave.

Mardi, une personne est morte parmi une douzaine atteintes de botulisme. Leur point commun : elles ont toutes mangé dans le même restaurant, le "Tchin Tchin Wine Bar", entre le 4 et le 10 septembre à Bordeaux, où la fréquentation touristique est importante en septembre. Dans cet établissement du centre-ville, tous les malades ont consommé des sardines en bocal de fabrication artisanale.

Qu'est-ce que le botulisme ?

La responsable : une bactérie, ou plutôt les toxines qu'elle sécrète. Une fois ingérées, elles peuvent déclencher de graves intoxications. "On la retrouve dans la terre, quand les patients font des conserves à partir de légumes et que c'est mal lavé et mal stérilisé", explique Gauthier Delvallez, responsable adjoint du Centre national de référence du botulisme à l'Institut Pasteur à Paris, dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. "Cette bactérie va se développer dans la conserve, produire la toxine, et les gens vont se contaminer au moment de l'ingestion", détaille le spécialiste. Ces toxines entraînent d'abord des troubles digestifs, puis une difficulté à avaler, à parler, des troubles visuels, et plus grave encore, une difficulté respiratoire. En cas de symptômes, il est important de réagir vite. 

Comment soigne-t-on cette maladie ?

"Ce traitement, c'est un antitoxinique. C'est un médicament qui va bloquer la toxine qui circule dans l'organisme avant qu'elle ne se fixe sur les nerfs", explique à son tour à TF1 le Dr Benjamin Clouzeau, médecin réanimateur au CHU de Bordeaux (Gironde). Il faut l'administrer dans les 24 à 48 heures après les premiers symptômes, sinon, les patients peuvent être victimes de paralysie et rester plusieurs mois en réanimation.

Le botulisme est-il fréquent ?

Cette infection est rare. Cela concerne dix à vingt personnes chaque année en France, le plus souvent intoxiquées par des conserves artisanales ou faites maison. Il est donc fortement recommandé de bien laver fruits et légumes et de stériliser soigneusement les bocaux.


M.T | Reportage TF1 Caroline Bayle, Alix Ponsar

Tout
TF1 Info